Des interrogations sur le retour en catimini du président


Des observateurs de la scène politique nationale s’interrogent sur le retour en catimini et non préparé du président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, hier, jeudi 13 décembre, à 20 heures passées.

Un retour qui n’avait de signe que la présence des voitures du Bataillon de la sécurité présidentielle (BASEP) devant et aux alentours de l’aéroport international de Nouakchott, jeudi à partir de 18 heures.

S’agissant des questions qui continuent à circuler sur ce retour non déclaré auparavant, elles sont nombreuses et parmi elles.

Certains parlent d’un problème de sécurité au niveau de la frontière avec le Mali, de l’instabilité au Mali et de la démission forcée du premier ministre.

D’autres parlent des menaces terroristes, des présumés terroristes qui avaient passé par la Mauritanie pour le désert malien avant d’être tués par les forces armées algériennes dans les jours passés, du discours virulent de la COD, du prochain meeting du Rassemblement des forces démocratiques(RFD) prévu le mardi 18 décembre courant.

Cependant parlent des absences répétées du président qui entravent la tenue des réunions du conseil des ministres.

Source : Elhouriya


Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge