Des lingots d’or de Ben Ali exfiltrés par la France ?

D’après le quotidien Nice Matin, 1 800 lingots d’or appartenant au clan Ben Ali et illégalement exfiltrés de Tunisie seraient passés par la France, depuis janvier 2011. Et ce sans aucune intervention des douaniers français.

Le manège a duré pendant plus d’un an et demi. Près de 1 800 lingots d’or, soit près de 72 millions d’euros appartenant au président tunisien déchu Zine el-Abidine Ben Ali ont transité par quatre aéroports français, selon une enquête publiée dimanche par le quotidien Nice Matin. Sortis illégalement de Tunisie après la chute du dictateur en janvier 2011, ces fonds n’ont pourtant pas été interceptés par les douaniers français.

« De l’or, on n’en voit jamais passer, confie un douanier niçois au quotidien. Du coup, la troisième fois qu’un Tunisien est venu spontanément nous dire qu’il était porteur de 10, 20 voire 40 kilos en lingots, on s’est dit qu’il devait y avoir un… petit problème. »

Jusqu’en avril 2012, entre deux et cinq passages ont été enregistrés par semaine. Les « passeurs » tunisiens, obligés de faire une simple déclaration de leur butin lors du transit en France, passaient par les aéroports de Nice, Marseille, Orly en encore Roissy Charles-de-Gaulle. Leur destination finale ? Dubaï ou Istanbul.

« Il ne nous a jamais été demandé d’intervenir »

Face à ce balai quelque peu inhabituel, le service des douanes a saisi le Groupe opérationnel de lutte contre le terrorisme de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED). En vain. « Quand on a su que c’était pareil à Marseille et à Paris, on a fait remonter l’info. Il ne nous a jamais été demandé d’intervenir », poursuit le témoin interrogé par Nice Matin.

Car après la chute du président Ben Ali en janvier 2011, les avoirs de son clan ont été gelés par les autorités européennes. Peu de temps après leur exil forcé, les services secrets français avaient d’ailleurs « supposé », selon LeMonde.fr, que la famille s’était enfuie avec 1,5 tonne d’or, soit l’équivalent de 45 millions d’euros.

Aujourd’hui, le quotidien régional parle d’une « omerta ». Alors que la direction des douanes n’a pas répondu aux sollicitations de Nice Matin, le ministère du Budget dit chercher des « éclaircissements ».

Le trafic ne semble toutefois pas terminé. Une nouvelle mule en provenance de Djerba a encore fait passer 12 kilos d’or par Nice le 13 février dernier.

France24


Publicité

Mauritel

Speak Your Mind