Des membres du conseil des ministres commentent les résultats du conseil des ministres

résultats du conseil des ministresLes résultats du conseil des ministres ont été commentés jeudi après-midi à Nouakchott par les ministres de la culture et de l’artisanat, porte-parole du gouvernement et celui de l’équipement et des transports, lors d’une conférence de presse conjointe.
Intervenant en premier lieu, le ministre de la culture et de l’artisanat, porte-parole du gouvernement, Dr. Mohamed Lemine Ould Cheikh, a précisé que le conseil des ministres a examiné et adopté un certain nombre de projets de décrets et entendu des communications dont l’une porte sur la convention douanière actuelle sur le transport international des marchandises.
Il a, ensuite répondu à une question relative à la date du démarrage du dialogue national, précisant qu’il aura lieu à la date fixée par le Président de la République.
En réponse à une question au sujet de l’existence d’une crise entre le sénat et le gouvernement, d’une part, et le parti au pouvoir et le sénat, d’autre part, le ministre a précisé que le sénat est la première chambre parlementaire et que ses membres sont élus et représentent l’élite de la classe politique, des notables et des cadres mauritaniens.
Il a ajouté que le Chef de l’Etat avait parlé d’une demande au peuple mauritanien de réviser la constitutionnelle en vue de la suppression de la chambre du sénat et son remplacement par des conseils régionaux pour deux raisons : la première résulte dans le fait que l’existence du sénat aux côtés de l’assemblée nationale retardera les procédures législatives au moment où le pays à besoin de les accélérer, tandis que le seconde s’explique par la proximité des conseils régionaux des populations, ce qui leur offre l’opportunité d’être mieux édifier sur leurs préoccupations plus que les sénateurs qui sont installés à Nouakchott.
 » La proposition du Chef de l’Etat a été accueillie favorablement par l’ensemble du peuple mauritanien y compris le sénat, la majorité et l’opposition, compte-tenu de sa pertinence et son utilité pour le peuple mauritanien dans son ensemble. Elle ne vise pas les sénateurs en tant que individus mais seulement la suppression d’une chambre. A ma connaissance il n’existe aucune crise. Les sénateurs membres de la majorité font partie du gouvernement et du régime, donc il n’ya pas raison de parler de crise entre eux et l’appareil de l’Etat », a souligné le ministre.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge