Des Membres du gouvernement commentent les résultats du Conseil des Ministres

Membres du gouvernementLes ministres de la Culture et de l’Artisanat, porte-parole du gouvernement, de la Pêche et de l’Economie Maritime et de la Jeunesse et des Sports, respectivement : Dr Mohamed Lemine Ould Cheikh, M. Nany Ould Chrougha et Mme Coumba Ba, ont commenté, jeudi après-midi, les résultats du conseil des ministres.

Le ministre de la Culture et de l’Artisanat, porte-parole du gouvernement, M. Mohamed Lemine Ould Cheikh, a indiqué que le conseil des ministres a adopté nombre de projets de décrets et de communications dont un projet de décret portant sur statut particulier applicable aux corps de la jeunesse et des sports et une communication portant sur les recommandations de la mission d’audit obligatoire de l’Organisation Maritime Internationale.

Répondant à une question relative au dialogue politique, le porte-parole du gouvernement a déclaré que dans son acception générale, le dialogue a commencé dans les délais indiqués par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.  » Quant au dialogue concentré, autrement dit, la phase cruciale du dialogue, qui compte des ateliers et qui s’achève par la proclamation de résultats, cette phase-ci n’a pas encore été lancée « , a-t-il dit.

Le ministre a indiqué que dans le cadre du dialogue dans son acception générale, des contacts ont eu lieu entre les partis de la majorité et ceux de Convention pour une Alternance Pacifique, entre les partis de la majorité, de l’opposition, du Bloc de l’Entente et d’autres partis.

Répondant à une question relative à l’aide aux victimes des dernières pluies en Adrar, le porte-parole du gouvernement a indiqué que les demeures de112 familles à Aïn Ehl Tayaa ont été endommagés et que l’aide et l’intervention gouvernementale sont déjà sur-place, précisant que le CSA a déjà procédé à la distribution de vivres et de tentes aux familles victimes. Il aussi rappelé que les autorités administratives ont intevenu à temps et qu’elles accompagnent les populations au cours de l’épreuve à laquelle selles font face.

Concernant une question relative à la libération prochaine du détenu à Guantanamo, Mohamedou Ould Sellahy, le ministre a indiqué que le Président de la République en personne suit ce dossier et lui accorde une attention particulière compte tenu du grand intérêt qu’il a pour les citoyens mauritaniens, y compris les prisonniers et les exilés, ajoutant que le gouvernement suit le dossier de ce citoyen mauritanien comme il a eu à suivre les différentes phases celui de Ould Abdel Aziz et ce jusqu’à sa libération.

Il a par ailleurs rappelé que le gouvernement a accompagné le dossier de Ould Sellahy et a solidarisé avec ses avocats, ajoutant qu’il se penche, à l’état actuel, sur la question de sa restitution à la Mauritanie.

Pour sa part, le ministre de la Pêche et de l’Economie Maritime, M. Nany Ould Chrougha, a indiqué que la Mauritanie est un pays côtier, un pays du pavillon, et un pays du port, et que par conséquent, elle a des engagements sur le plan international qu’elle se doit d’honorer dans le cadre des conventions organisant l’Organisation Maritime Internationale (OMI) de manière générale. C’est dans ce cadre que l’OMI effectue des audits obligatoires pour vérifier si le pays concerné s’est normalement acquitté de la totalité de ses engagements en la matière.

Le ministre a également ajouté que l’audit en question a été effectué en Mauritanie en sa qualité de pays du pavillon, c’est-à-dire un pays qui possède des navires lui appartenant, un pays du port, ce qui veut dire qu’il existe en Mauritanie des infrastructures portuaires, et un pays côtier, pour ainsi dire qu’elle a des côtes maritimes. Il a aussi précisé que l’objectif de cet audit était de savoir à quel niveau la Mauritanie s’est-elle acquittée de ses engagements obligatoires envers l’Organisation Maritime Internationale.

Ould Chrougha a par ailleurs rappelé que parmi les objectifs de cet audit qui a été lancé en février dernier consécutivement à la signature en date du 5 octobre 2015 d’une convention entre la Mauritanie et l’Organisation Maritime Internationale, celui de mesurer le niveau d’efficacité de l’application de ces objectifs, et si ces derniers ont été convenablement atteints.

Il a précisé que suite à l’audit, l’OMI a adressé à la Mauritanie 20 recommandations et une seule observation, et que parmi ces recommandations, 7 étaient relatives aux responsabilités et engagements généraux.

Quant à la ministre de la Jeunesse et des Sports, Mme . , a indiqué qu’elle présenté devant le conseil des ministres, un projet de décret portant sur statut particulier applicable aux corps de la jeunesse et des sports, indiquant que le statut particulier constitue un grand exploit concrétisant la priorité accordée par la Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz à la Jeunesse.

La ministre a ajouté que son secteur accorde une attention particulière à la frange des jeunes à travers l’intérêt qu’il prête au développement des ressources humaines, rappelant dans ce cadre, la stratégie nationale pour la jeunesse, adoptée le 30 juillet de l’année dernière qui constitue une rénovation qualitative du secteur de la jeunesse.

La ministre de la Jeunesse et des Sports a également insisté sur l’importance du statut qui vient d’être adopté par le conseil des ministres et des différentes phases ayant précédé cette adoption. Elle a aussi indiqué que l’Institut Supérieur de la Jeunesse, créé en 1978, avait cessé de fonctionner deux ans après sa création, a repris ses activités en 2010, et est désormais, grâce aux efforts consentis par le gouvernement, un important outil de formation dans le domaine de la jeunesse et des sports, rappelant qu’il a déjà formé des promotions de cadres qui contribueront sans doute au développement du secteur.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge