Des militants des droits de l’homme regrettent la non-commémoration officielle de la journée de la traite négrière

SOS esclaves et IRA-Mauritanie, ont tenu, une conférence de presse, ce matin, au siège du FONAD, pour dénoncer « l’attitude des autorités mauritaniennes à passer sous silence une date de mémoire aussi importante dédiée aux victimes de l’esclavage ».

Le Président de SOS esclaves, Boubacar Ould Messoud, a déclaré que cette journée coïncide avec un événement » assez important » pour les militants antiesclavagistes. Car elle marque la déclaration officielle de la fin de la traite négriére annoncée en 23 Août 1791,a-t-il-ajouté.

De son côté, Brahim Ould Dah Ould Abeid, vice-président du mouvement d’IRA, a proclamé la « solidarité indéfectible » avec les victimes de l’esclavage et du racisme et de toute formes d’oppression dans le monde entier.

Les deux ONG ont appelé les organisations mauritaniennes de défense des droits de l’homme à « la mobilisation et à la fermeté » face au racisme et à l’esclavage en Mauritanie.

Source: alakhbar

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind