Des partis de l’opposition sur le point de claquer la porte

dialogue1Des partis de l’opposition dite modérée menacent depuis quelques heures de se retirer des ateliers de concertation du dialogue national inclusif suite aux propos du ministre mauritanien de la culture concernant un troisième mandat pour le Chef de l’Etat, M. Mohamed Ould Abdel Aziz.

Cette proposition du ministre n’a pas été digérée par le président du parti El Wiam, M.Bodiel Ould Houmeid,selon une source de l’Agence Tawary d’Information. D’ailleurs, cette question a soulevé le mécontentement des représentants du parti Alliance populaire progressiste (APP), et leurs camarades de l’Alliance nationale démocratique de M.Yacoub Ould Moine.

Cette dernière formation, se monte très troublée par le fait que des participants insistent sur le fait que la constitution soit manipulée.

Et une source de préciser que le président Ould Abdel Aziz avait déclaré lors du dernier conseil des ministres qu’il n’est pas pour un troisième mandat. Mais, cette position n’a pas été acceptée par la majorité des membres de son gouvernement qui considère tout refus d’un 3e mandat comme étant une trahison pour le peuple, rapporte notre version arabe.

De l’avis d’un observateur, c’est ce que le FNDU et le RFD appellent un « Coup d’Etat constitutionnel ».

Tawary

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge