Des réseaux régionaux de la jeunesse pour lutter contre l’extrémisme en Afrique

Larry AndréL’ambassadeur des Etats-Unisd’Amérique enMauritanie, Larry André,a préconisé l’établissement de réseaux régionaux transfrontaliers de leaders de la jeunesse et d’autres acteurs de la société civile en Afriquepour traiter les problèmes du continent de façon harmonisée et coordonnée.

De tels réseaux doivent notamment travailler dans « leurs propres communautés pour lutter contre l’extrémisme violent et pour assurer un développement durable », a expliqué M. André à l’ouverture d’un forum africain de la jeunesse sur le développement et la paix durables, lundi à Nouakchott.

Il a ajouté que la jeunesse doit avoir la conviction et la passion pour un développement durable qui tient compte de la sécurité et du progrès des pays où elle se trouve. Pour le diplomate américain, le pari d’une jeunesse africaine consciente du danger de l’extrémisme violent passe nécessairement par une coordination plus effective des politiques conjointes dans les pays africains.

Intervenant à la même occasion, le représentant du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en Mauritanie, Mario Samaja, a souligné l’importance que revêt l’intégration des jeunes dans les plans de développement pour que cette tranche d’âge devienne une force active dans la société.

M. Samaja a par ailleurs réitéré l’engagement de son organisme à accompagner les efforts de la Mauritanie dans le domaine de l’intégration des jeunes dans la construction et le développement du pays.

APA

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge