Des sociétés menacées de banqueroute

argent termittes

Certaines sociétés moyennes de Mauritaniefont face au danger de faillite à cause du refus du gouvernement mauritanien de leur payer leurs dettes qui s’élèveraient à plus d’un demi-milliard d’ouguiyas, malgré que les responsables de ces entreprises aient fait tout pour trouver une solution avec les services officiels de la république.

Selon des sources proches de ces sociétés menacées de mettre la clé sous le paillasson, les responsables ont demandé au ministère de l’habitat de prendre ses responsabilités en versant les dettes de l’Amextipe dont il est la tutelle.

Le ministère de l’habitat aurait demandé au ministère des finances de réagir. Mais les lettres du ministère des finances sont restées sans incidence dans un système économique complexe où ce département ne dispose d’aucune autorité ou rôle à côté des petits fonctionnaires de son service qui ne devraient en principe n’être que des exécutants et qui auraient des relations directes avec le Président selon les indiscrétions du département des finances.

Les sociétés mauritaniennes rappellent que les établissements étatiques prennent les engagements sur la base de la garantie du gouvernement et que lorsque les fournisseurs commencent à réclamer leurs paiements, commence alors l’étape de la souffrance et des mises en doute sur les chiffres et toutes sortes d’accusations vis-à-vis de ceux qui travaillent dans le secteur de la fourniture et de l’entreprenariat.

source: Le Calame

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge