Des tops et des flops à Néma : Annulation de l’accueil populaire à l’aéroport

Aziz à l’aéroport de Néma_0La visite du président de la république pour le Hodh Echargui serait hautement politique. En l’absence des inaugurations tant attendues de projets vitaux comme celui de l’usine de lait ou encore de la nappe de Dhar, que réserve le Président de la République à ces populations dont la principale source de préoccupation reste le manque d’eau  ? Ould Abdel Aziz nous, dit-on, tient avant tout à la présence à Néma les journées du 3 et 4 mai des parlementaires. Un avion spécial, racontent certaines sources, les emmènera dans la capitale régionale du Hodh Echargui. Autre motif qui plaide pour une visite dont les mobiles sont plutôt politiques : le déploiement sans précédent de l’UPR sur l’échiquier. Arrivé pompeusement à Néma, le parti de l’Union Pour la République (UPR) multiplie les réunions avec les autorités,  élus,  cadres, notables. Il s’est lancé de sitôt dans la manœuvre et s’investit  non sans pesanteurs pour la mobilisation des troupes. L’annulation de l’accueil populaire que devaient lui réserver les populations de la région s’explique par le fait que les organisateurs misent  sur la réussite du  meeting et veulent évitent la dispersion des militants et sympathisants. Si cette étape  est maintenue,  ce sera la ruée vers l’aéroport pour serrer la main du Boss et peut être lui siffler des petites choses utiles ou qui fâchent. Ainsi l’UPR s’affiche en rassembleur et peut  attendre  le retour de l’ascenseur.

Pour ce parti au pouvoir, l’heure est à la répartition des tâches :

Son président, Sidi Mohamed Ould Maham doit s’occuper  de la supervision au niveau la commune de Néma dont le maire est Tawassoul . Diéh Ould Sidaty, vice président et Directeur Général de la Télé Diffusion de Mauritanie (TDM) dirige, lui, la commission chargée du reste des communes relevant de Néma. Tout cela se déroule au grand dam des autres partis de la majorité présidentielle qui dénoncent un manque de coordination et  une volonté manifeste de tirer la couverture au profit du seul UPR. Une préparation se déroule su fonds de querelles de leadership local. Le plus saillant des aspects de cette rivalité oppose dans une guéguerre larvée deux camps : celui de Moulaye Ould Mohamed Laghdhaf et Yahya Ould Hademine. Des tracts hostiles à l’ancien PM ont été retrouvés dans plusieurs parties de la ville. Diviser pour régner

Moustapha Bechir

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge