Des vérités révélées pour la première fois à l’occasion de la visite du Président de la République à Néma

indexAtlanticmédia: Les vérités rendues invisibles par la puissance infernale du monde de la politique sont nombreuses comme d’ailleurs celles qui resurgissent de là où, les experts politiques s’y attendent le moins. C’est ce qui s’est produit à l’occasion de la visite du Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz dans la wilaya du Hodh Charghi.

Une tournée qui a révélé une lutte cachée, nichant dans les profondeurs de la haine, se servant de son gîte pour se nourrir et puiser ses énergies de l’hostilité.

C’est la haine témoignée par le ministre secrétaire général de la Présidence de la République Moulaye Ould Mohamed Laghdaf au Premier ministre, l’ingénieur, Yahya Ould Hademine.

En effet, l’ancien Chef du gouvernement a œuvré de toutes ses forces pour créer un vide entre les ministres qui étaient dans son gouvernement et ceux qui ont fait leur entrée dans l’équipe de Ould Hademine.

Ce qui a provoqué une immobilité partielle de l’action de l’actuel gouvernement. Ould Mohamed Laghdaf a érigé ainsi en système le trafic d’influence, en faisant un moyen fortement ancré chez ses ministres qui continuent de travailler pour son compte et de lui réaffirmer leur constante fidélité.

Parmi les vérités révélées par cette visite, il y a également un complot manqué que Moulaye Ould Mohamed Laghdaf mijotait dans la discrétion totale, puisqu’il n’a ménagé aucun effort pour convaincre les autorités administratives de sa capacité d’accueillir et d’héberger tous les responsables hôtes de la capitale du Hodh Charghi, Néma, à l’occasion de la visite présidentielle, essayant de discréditer les cadres de la wilaya et d’éclipser la place dont jouissaient ces hommes, en premier l’actuel Chef du Gouvernement.

Une situation qui a enfanté une haine et une hostilité sans frontières entre les deux hommes. Mais la vérité illustrée par les faits et révélée par cette visite, est qu’il n y a pas de place pour Ould Ould Mohamed Laghdaf dans la wilaya, ni sur la scène politique régionale, ni pour ses sympathisants, que la majorité est plutôt mobilisée aux côtés du Premier ministre Yahya Ould Hademine, soutient sa nomination et appuie sa politique.

La preuve irréfutable de cette vérité n’est-elle pas l’accueil populaire et enthousiaste fait au Président de la République dans toutes les étapes de cette tournée présidentielle.

La visite a également montré que Ould Hademine est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut, comme en témoignent ses sympathisants ainsi que la grande confiance dont il jouit auprès des populations de la wilaya dans toutes ses moughataas. La tournée a révélé par ailleurs que Ould Mohamed Laghdaf est entré dans une spirale d’hostilité qu’il n’arrive plus à contrôler, que tous ses plans ont été déjoués quand il a tenté d’éloigner les cadres de la wilaya de la scène et de brouiller leurs chances et leurs places, à l’instar du ministre de la fonction publique Seyidna Ali Ould Mohamed Khouna et le cadre Mohamed Ould Didi ainsi que le notable Mohamed Ghaith Ould Cheikh Hadrami et les élus de la wilaya.

Le plus surprenant dans tout cela, est que Ould Mohamed Laghdah, qui s’est illustré toutes ces dernières années par sa modestie et son pacifisme, n’a pas supporté la victoire de Ould Hademine dans le duel politique qui oppose les deux hommes, la confiance que lui accorde les habitants de la wilaya, au point de perdre ses nerfs quand il a vu ses conspirations s’écrouler devant ses yeux comme un château de cartes et pris conscience que les efforts de son vis-à-vis Ould Hademine jouissent de la bénédiction, du succès, le plongeant dans la colère, jusqu’à distribuer sa haine pour l’actuel Premier ministre dans la wilaya, entre ses sympathisants, butant à chaque fois à l’omniprésence de l’image implacable et honorable de Ould Hademine, surnommé par ses sympathisants « l’homme qu’il faut à la place qu’il faut ».

Ce n’est pas tout ce que cette visite a fait sortir de vérités de l’inconnu politique qui allaient rester telles et se développer avant cette tournée présidentielle, mais, faut-il citer avant de clore de cette page politique surchargée de haine et d’hostilité, cet acharnement vain de Ould Mohamed Laghdaf à humilier et à discréditer son challenger politique, en recommandant à l’un de ses sympathisants d’affirmer à haute voix et publiquement devant le Président de la République que le gouvernement de Ould Hademine a échoué sur tous les plans.

Des faux mots utilisés pour du faux, faisant croire que la haine construit alors qu’elle démolit. La place de Ould Hademine reste ainsi élevée malgré la haine des jaloux comme l’illustrent les faits sur le terrain.

Sidi Mohamed Ould Boujrana

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge