Deux bombardiers américains ont survolé la Corée du Sud

coree-du-sudEn Corée, les Etats-Unis montrent leurs muscles : deux bombardiers B-1BLancer ont survolé ce mardi 13 septembre toute la Corée du Sud à basse altitude, escortés par des chasseurs américains et sud-coréens. Une démonstration de force après le test nucléaire opéré par la Corée du Nord, vendredi 9 septembre.

Deux bombardiers supersoniques B-1B Lancer ont volé à basse altitude ce mardi 13 septembre au-dessus de la base aérienne d’Osan, située à 77 kilomètres à peine de la zone démilitarisée entre les deux Corées. Le chef des forces conjointes américano-sud coréennes a ensuite rappelé que les Etats-Unis s’étaient engagés « de manière indéfectible » à défendre leurs alliés dans la région.

Washington avait procédé aux mêmes démonstrations de force lors des précédents essais nucléaires nord-coréens : en janvier, après un quatrième test de Pyongyang, un B-52 avait déjà survolé cette base d’Osan. Réaction de Pyongyang ce mardi 13 septembre : la colère de l’opinion publique « explose comme un volcan », « les sanctions, les provocations et les pressions ne pourront entamer notre statut de puissance nucléaire ».

Sanctions sans effet

Le Conseil de sécurité de l’ONU essaie de faire passer de nouvelles sanctions, mais les précédentes n’ont eu aucun effet. Ce mardi, le représentant spécial de Washington sur la Corée du Nord affirmait que Pékin devait aider la communauté internationale à rendre ces sanctions efficaces.

Car si la Chine, seule alliée de Pyongyang, est opposée à ses essais nucléaires, elle n’est pas favorable à de nouvelles sanctions : si la Corée du Nord s’effondre économiquement, une réunification avec la Corée du Sud est toujours possible, ce qui placerait les Etats-Unis et ses 30 000 hommes stationnés en Corée du Sud à sa porte.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge