Deux enfants siamois guinéens de 5 mois séparés à Necker

Hassan et Boubacar,Ils s’appellent Hassan et Boubacar. Ils sont nés à Conakry, en Guinée, en début d’année. Seulement voilà, les deux enfants étaient liés l’un à l’autre au niveau du ventre. Transportés à l’hôpital parisien Necker-Enfants malades, ils ont été opérés avec succès, le 26 mai.

Leur maman, âgée de 27 ans, savait seulement qu’elle attendait des jumeaux. Déjà mère de trois enfants, la jeune femme ne s’inquiète pas de cette grossesse gémellaire puisque la famille a connu plusieurs cas.

C’est donc au moment de la délivrance que la sage-femme, en sortant le premier enfant, rencontre une résistance. Elle comprend très rapidement la situation exceptionnelle et réussit l’accouchement des deux enfants réunis, en un quart d’heure au final.

La Chaîne de l’espoir

Le chirurgien pédiatrique guinéen qui a accompagné cette naissance en Guinée, mais également en France, a pu donner le coup de ciseaux permettant la séparation des deux abdomens, une tradition de l’hôpital Necker. Selon lui, il s’agit, en Guinée, de la toute première naissance de siamois vivants.

Cela a été rendu possible grâce à La Chaîne de l’espoir, une association qui vise à offrir aux enfants les plus démunis, un accès aux soins médicaux et à organiser leur prise en charge, lorsqu’ils ne peuvent pas l’être dans leur pays d’origine.

Toujours en observation à Necker

L’un des deux enfants avec sa maman, quelques jours après l’opération.©La Chaine de l’Espoir

L’intervention a été réalisée par des chirurgiens pédiatriques de l’hôpital Necker. Ils ont en effet séparé puis reconstruit le foie et les intestins des enfants âgés aujourd’hui de cinq mois.

Avant cette dernière prouesse chirurgicale, ce service hospitalier avait déjà procédé à la séparation de onze paires de jumeaux en 17 années.

L’équipe de l’hôpital parisien réserve encore son pronostic quant aux séquelles qui pourraient affecter l’un ou l’autre bébé. Si aucune mortalité n’a été enregistrée dans ce service, certains gestes peuvent avoir des répercussions sur la qualité de vie et d’autres peuvent nécessiter de nouvelles interventions dans l’avenir.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge