Dialogue en Mauritanie : report et position…. Par Ahmed Ould Bettar

Ahmed-ould-Bettar_0Jusqu’à hier, présentée comme exclue des concertations du dialogue politique entre le pouvoir et l’opposition, la CUPAD gagne du terrain par rapport au forum, en matière d’écoute auprès des autorités.

Des avancées politiques enregistrées au lendemain de sa sortie en conférence de presse, pour dénoncer la volonté de la gauche et de la droite de l’exclure des négociations qui durent depuis des années, s’estimant être l’unique acteur politique qui a constamment œuvré en faveur d’un consensus politique, en appelant les uns et les autres à renoncer à leurs conditions impossibles.

Au lendemain des informations, évoquant une insatisfaction de certains grands partis du forum, en premier le RFD, du document réponse du pouvoir  aux propositions du dialogue politique, régulièrement sollicité par Son Excellence le Président Mohamed Ould Abdel Aziz, la CUPAD prend le devant de la scène avec la rencontre accordée à certains de ses leaders au palais présidentiel.

Des audiences qui ont permis à la coalition d’avoir des assurances du Chef de l’Etat sur l’intouchabilité de la constitution, comme l’a réaffirmé Ould Abdel Aziz au nouveau patron de la CUPAD et leader du parti El Wiam démocratique et social Boidiel Ould Houmeid.

Ce nouveau revirement du dialogue politique qui ouvre la voie à un repositionnement de la CUPAD,  a de fortes chances, devant le mécontentement de certains pôles du forum, de rééditer l’accord  d’octobre 2011 entre l’ex CAP et le pouvoir, qui avait débouché à l’époque à la création de la CENI et à l’organisation des dernières élections législatives et municipales.

En persévérant dans son attachement à la satisfaction de ses conditions, le forum, pourrait faire sans le savoir le jeu non avoué au pouvoir, en permettant à ce dernier de l’indexer de blocage et de se contenter de négocier avec les leaders de la CUPAD sur des points de convergence qui au finish, même s’ils consentent des privilèges politiques et autres à cette coalition, renforcent la mainmise du pouvoir sur le sérail.

Un objectif cher à l’actuel pouvoir qui lui permet encore de continuer de régner en isolant  après l’IRA et le FPC, l’opposition radicale sous motif que c’est le forum qui ne veut pas aller au consensus en refusant de  jouer franc jeu.

Source: Rapide info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge