Dialogue : le développement n’est pas à l’ordre du jour

cheikhany-ould-sidina1Hélas. L’urgent n’est à mon avis, pas la conservation ou la conquête du pouvoir et encore moins de verser dans de chaudes polémiques sur des thèmes plutôt incitateurs à la division de nos populations et à l’auto-destruction de notre pays.

Le dialogue devait inclure l’introduction de débats sur les stratégies innovantes de développement qui nous apportent des solutions immédiates à l’emploi, l’enseignement, l’environnement… comme à titre d’exemple :

I-Dans le domaine agricole :
1 – Comment engager la valorisation des 205m3/s (plus de 6 milliards de m3/an) des eaux du Delta maîtrisés par les 8 ouvrages vannés de la Digue Rive droite ( Aftout et consort) construits par l’OMVS (droit de la Mauritanie sur les eaux du fleuve aptes à irriguer 600.000 à 1000.000 ha) et que nous déversons annuellement presque entièrement dans l’Océan ou offrons glorieusement au développement des moustiques, des phacochères et oiseaux des parcs européens chassés par le froid hivernal vers les zones chaudes:

- La création de 6000 à 60.000 emplois nouveaux par l’aménagement et équipement (en quelques mois sans besoin de financements extérieurs) des 60.000 ha de terres fertiles irrigables sans pompage accaparés honteusement par le Parc de Diawling: Aménagement réalisable en quelques mois au coût d’un pain, étant nivelé naturellement au laser pour produire 600.000 tonnes de riz en 2 campagnes/an( l’étude USAID du Delta recommande 3 campagne/an) soit 3 fois nos besoins en riz à un coût 3 fois moins chers que la concurrence asiatique.

2- Dans le domaine de l’Environnement

- La création de 100.000 à 1000.000 d’emplois en cas de transport de ces eaux par l’énergie solaire et éolienne dont nous disposons pour l’arrosage du Projet de Muraille Verte DE PALMIERS du Sahara (PMVPS) proposé à la COP 22 de Marrakech par le Réseau Mauritanien du développement des Energies Renouvelables ( REMDER ), ASPOM et SOS Palmiers objet mon article (http://adrar-info.net/?p= 37993 en ligne).

3- Dans le domaine de l’enseignement :

La production de 40.000 docteurs et chercheurs/an compétents et trilingues au lieu de 4000 bacheliers/an médiocres du système officiel par la vulgarisation du système pédagogique novateur Oughoul El ouahatt de Maaden El Ervane intensif (6900 h en 3 ans au lieu de de 4900h en 7ans ) et gratuit qui assure un taux d’admission au Bac scientifique de tous nos enfants dans tous les Adwabas, Ksours, Oasis et quartiers des grandes villes à un taux d’admission au Bac scientifique de 70% à 19 ans au lieu de 5 à 10% à 20 ans ;

Inquiet donc de l’issue du dialogue politique imposé par les puissances occidentales à des desseins inavoués, je demande à nos « dialoguistes » et « anti-dialoguistes » et cadres avertis de réclamer séance tenante et avant le Référendum éventuel l’introduction des thèmes du développement dans un dialogue apolitique sur les stratégies innovantes du développement de la Mauritanie par et pour la Mauritanie.

Nouakchott, le 2 Octobre 2016

Cheikhany Ould Sidina

Expert en développement

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge