Dialogue: Le pouvoir s’objecte à la dissolution du BASEP

BASEPLe pouvoir a refusé à donner satisfaction au Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU) qui a inscrit la dissolution du Bataillon de la sécurité présidentielle (BASEP) et la libération des détenus d’opinion comme préalables à un dialogue inclusif national, apprend Mauriweb de sources sûres.

En ce qui concerne la libération des détenus d’opinion – Biram Dah Abeid ; Sow Djibi ; Brahim Bilal Ramdhane… , car c’est bien d’eux qu’il s’agit – le camp du pouvoir a déclaré que leur cas est du ressort de la Justice.

Pour la question du BASEP, la délégation mandatée du pouvoir qui a rencontré le FNDU, s’est contentée de dire qu’elle peut-être inscrite au rang des points sur lesquels porteront les discussions dans un cadre d’un éventuel dialogue inclusif.

Selon nos sources la délégation du pouvoir, toutefois, a souscrit à tous les autres points(ouverture des médias publics à l’opposition, égalité des chances entre les partisans du pouvoir et de l’opposition devant l’emploi au sein de la fonction publique ; égalité des chances pour les hommes d’affaires du proche et ceux proches de l’opposition devant l’attribution des marchés publics….) posés comme préalables par le FNDU à un dialogue inclusif.

Source: Elhourrya

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge