Dialogue politique du 20 octobre : le FNDU dit non

DialogueLe Forum National pour la Démocratie et  l’Unité (FNDU)-un collectif de 17 partis, ne prendra pas part à un dialogue national inclusif en Mauritanie, auquel l’invite le pouvoir le 20 octobre prochain, selon un courrier officiel adressé au premier Ministre rendu public jeudi.

Le pouvoir mauritanien a organisé « des rencontres consultatives préliminaires à un dialogue national inclusif du 07 au 11 septembre dernier » avec la participation de tous les segments de la majorité, quelques transfuges de partis de l’opposition désavoués par leurs formations et 2 formations issues d’une coalition de l’opposition modérée.

Ces assises ont recommandé la tenue en octobre d’un dialogue national inclusif pour débattre de tous les problèmes « politiques, institutionnels, économiques, sociaux, sécuritaires….. ».

Après ces rencontres préliminaires, le premier Ministre mauritanien, Yahya Ould Hademine a envoyé un courrier invitant le FNDU à un dialogue national inclusif dont les assises débutent le 20 octobre prochain.

« Le FNDU met en doute la sincérité et la bonne du pouvoir quant à sa volonté d’organiser un dialogue sérieux et responsable avec l’opposition nationale et d’en appliquer les éventuels résultats.

Son histoire des  différents  dialogues menés avec les partenaires fondent ce doute : accords de Dakar (qui ont permis le retour à l’ordre constitutionnel grâce à l’élection présidentielle du 18 juillet 2009-après le putsch du 06 août2009), accords avec  le Pacte National pour la Démocratie (PNDD-ADIL), accords avec la CAP (une coalition de l’opposition dite modérée), accords avec AJD/MR  et diverses concertations avec la Coordination de l’Opposition Démocratique (COD) et le FNDU, tous sabotés en cours de route ».

Les assises préliminaires organisées de manière unilatérale montre que le pouvoir n’est pas mu par la volonté d’organiser un dialogue sur les vrais problèmes de la Mauritanie et dispose d’un agenda avec des objectifs non avoués, estime le FNDU.

Au cours des dernières semaines, rappelle-t-on, une vingtaine de membres du gouvernement mauritanien, ont visité toutes les capitales régionales et départementales pour expliquer aux populations les vertus du dialogue politique.

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge