Dialogue : Pouvoir et Oppositions hors-sujet, le peuple n’est pas dupe

dialogue 2Ne nous étonnons pas que ce dialogue échoue car Pouvoir et Opposition n’ont pas les mêmes intérêts et se fichent de l’intérêt national. Pour exister, nous devons combattre ensemble et nous libérer de l’oppression cela pour l’intérêt supérieur de la Mauritanie.
Un dialogue sérieux doit passer par des Assises Nationales pour discuter des questions nationales. Doivent prendre part à ses assises : les Mauritaniens de la diaspora, le pouvoir les représentants des partis, la société civile, des personnalités et autres amis de la Mauritanie.
Nous devons réunir tout ce beau monde autour d’une table dans une ambiance de fraternité et de solidarité pour débattre librement de l’avenir de la Mauritanie hypothéqué par les régimes successifs civiles et militaires depuis la naissance de ce Pays.
Ce groupe de réflexion doit repenser à la redistribution équilibrée des ressources nationales, au respect d’intégrité, de justice sociale, de tolérance sur une conception apaisée du vivre ensemble. Donner une chance de développement harmonieux et mettre fin aux inégalités actuelles pour que la Mauritanie devienne une société moderne, responsable et solidaire que chaque signataire s’engage à respecter de manière volontaire et responsable. Ce n’est qu’en ce moment que ce dialogue sera légitime historique que le peuple Mauritanien saura capitaliser.
Ce dialogue doit se faire sous le signe de l’unité nationale, de la fraternité intergénérationnelle et dans l’objectif d’un changement structurel, systémique qui permettra aux participants de déterminer l’orientation politique de la Mauritanie.
Le désastre social actuel de la Mauritanie et le désespoir qu’il engendre, paralysent la cohésion sociale et l’unité nationales car ces feuilles de route que se balancent les deux parties au dialogue sont très loin des préoccupations du peuple.
Tant que Pouvoir et Opposition ne mettront pas de coté leurs intérêts personnels pour régler le problème de l’unité nationale, tout dialogue restera ridicule. Seules des assises Nationales nous sortiront de cette crise de façon pacifique et bénéfique. Cela n’est possible que si Pouvoir et oppositions qui ne pensent qu’au partage du gâteau décident de privilégier l’intérêt supérieur de la Mauritanie.

Malal SECK

Source : SECKMalal

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge