DIPLOMATIE: Déplacement de Laurent Fabius en Mauritanie du 15 au 16 avril

Le ministre  français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, se rend à Nouakchott les 15 et 16 avril 2013, annonce un communiqué du Quai d’Orsay, rendu public, ce vendredi 12 avril.

fabus1

La première journée sera consacrée aux relations bilatérales. Elle sera l’occasion pour le Ministre de s’entretenir avec le Président de la République islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz, ainsi qu’avec le ministre mauritanien des Affaires étrangères et de la coopération Hamadi Ould Baba Ould Hamadi, sur les sujets d’intérêts communs que sont la sécurité régionale, la crise malienne et le développement.

Au cours de cette visite, le document cadre de partenariat, couvrant la période 2013-2015, sera signé par le Ministre et son homologue mauritanien. Il est axé sur le soutien au développement durable, la gouvernance, le développement et la coopération scientifique et culturelle. Quatre conventions de financements AFD (Agence française de développement) seront également signées par le Ministre et le ministre mauritanien de l’Economie et du Développement. Elles portent sur trois projets principaux d’appui à la décentralisation, de formation technique et professionnelle, et de construction d’une centrale hybride thermique-photovoltaïque.

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, consacrera la journée du 16 avril à la 10ème réunion des ministres des Affaires étrangères du Dialogue en Méditerranée occidentale 5+5. Cette réunion, organisée chaque année, permet aux dix pays de cette enceinte informelle (pour le nord de la Méditerranée : l’Italie, l’Espagne, le Portugal et Malte, en plus de la France ; pour le sud : la Mauritanie, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et la Libye) d’avoir des échanges sur les grandes questions politiques qui les concernent collectivement, telles que la sécurité au Sahel, la crise syrienne, le processus de paix au Proche-Orient.

A cette occasion et en coordination étroite avec la Commission européenne, l’Union du Maghreb arabe et l’Union pour la Méditerranée, représentés en tant qu’observateurs dans les différentes réunions du 5+5, les grands projets de coopération d’intérêt commun sont étudiés et encouragés.

Des réunions au niveau des ministères techniques travaillent ensuite à la mise en œuvre de ces projets dans différents domaines d’intérêt du groupe : défense, sécurité, éducation, enseignement supérieur et sécurité alimentaire.

Depuis le sommet des chefs d’ Etat et de Gouvernement du 5+5, qui s’est tenu à Malte les 5 et 6 octobre 2012, le Dialogue 5+5 est apparu comme une instance de dialogue et de coopération indispensable pour d’ores et déjà mettre en œuvre en Méditerranée occidentale la « Méditerranée des projets », qui représente un axe primordial de notre diplomatie.

LA RÉDACTION

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind