Discours du nouveau chef de file de l’opposition, Mr El Hacen Ould Mohamed, lors de la cérémonie d’investiture

nouveau chef de file de l’opposition, El Hacen Ould Mohamed

Le Conseil constitutionnel a organisé lundi 3 Novembre 2014, à son siège à Nouakchott, une cérémonie marquant l’installation du conseil de supervision de l’institution de l’opposition démocratique.

A cette occasion le nouveau chef de file de l’opposition, Mr El Hacen Ould Mohamed, maire de la commune d’Arafat, du parti Rassemblement National pour la Réforme et le Développement (Tawassoul) a prononcé le discours suivant :

« Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux

Monsieur le Président du Conseil Constitutionnel,

Messieurs les membres du Conseil Constitutionnel,

Messieurs les Présidents, les députés et les hôtes de marque,

Mesdames, Messieurs les journalistes de la presse nationale et internationale,

Après une année d’élections législatives et municipales, nous voilà aboutir aujourd’hui à l’étape de l’investiture de l’Institution de l’Opposition Démocratique. Tout en louant Allah le Tout-Puissant pour cela, nous comprenons qu’une telle institution dans une situation comme celle de notre pays aujourd’hui constitue une grande responsabilité et un lourd fardeau.

En effet, beaucoup parmi nous n’ont pas la patience, ni la persévérance nécessaires pour supporter les conséquences du travail des institutions démocratiques de l’opposition. D’autre part, et les crises politiques qui étranglent le pays depuis une certaine période, constituent un handicap pour tout travail sérieux et performant de l’institution de l’opposition qui ne peut plus jouer pleinement son rôle.

Dans le contexte de notre pays, l’opposition a plus d’une justification. En effet,

• La situation politique en crise,

• les conditions sociales dégradées,

• Le déséquilibre économique manifeste,

• La confusion dans la planification, et dans l’exécution, constituent autant de motifs qui justifient la position de l’opposition et définissent la mission l’institution de l’opposition démocratique.

L’institution doit ainsi jouer le rôle de l’alternance et du partenaire; Dune part, elle critique et dénonce les faille et d’autre part, elle observe conseille, oriente et propose les substituts.

En dépit des lacunes juridiques constatées dans le domaine de la réglementation régissant, l’institution, nous allons travailler avec diligence pour accomplir cette mission, en implorant le soutien d’Allah le Tout-Puissant. Pour ce faire, nous comptons sur toutes les composantes de l’Institution et sur tous ceux qui s’attachent à la démocratie et cherchent la mise en place d’un Etat de droit, de justice et de libertés.

Nous espérons que tous les partenaires politiques, vont coopérer avec nous pour réaliser cette mission, qui sera de repousser le mal et d’impulser le bien, de réaliser la justice et de garantir la liberté, d’incarner l’unité nationale et de mettre fin à toutes les pratiques d’esclavage, d’injustice, d ‘exclusion, du racisme et de la marginalisation.

Monsieur le Président,

Messieurs les membres du Conseil,

Honorable assistance

Notre Institution va s’atteler à attirer l’attention du pouvoir sur l’importance de la bonne gouvernance, à critiquer les mauvaises pratiques, à protéger les libertés publiques et médiatiques, à défendre l’unité nationale et à présenter des propositions et des alternatives convaincantes permettant de faire face aux problèmes économiques, sociaux et politiques dont souffrent notre patrie bien-aimée et notre grand peuple.

L’Institution de l’Opposition Démocratique va être le porte- parole sincère des Mauritaniens ne trouvant pas l’occasion de jouir de leurs droits. Des mauritaniens qui ne peuvent ni enseigner leurs enfants ni avoir accès aux soins, ni même avoir une opportunité d’emploi décent, malgré ce que possède le pays comme ressources et richesses. Notre Institution luttera de toutes ses forces contre la corruption et la mauvaise gestion qui ont empêché nos concitoyens de vivre dignement de jouir des richesses de ce pays.

Notre Institution doit être en particulier un pionnier et un chef de file sur la voie de la réalisation de la vraie démocratie dans notre pays, car, tous les changements du monde qui nous entoure, au sud et au nord, prouvent que nos peuples n’acceptent pas moins que la démocratie et qu’ils sont prêts à payer le prix pour mettre fin à toute forme de régime autoritaire et individuel et que seule la démocratie peut maintenir la sécurité, réaliser le développement et protéger l’unité.

Nous œuvrerons au sein de l’Institution à la réalisation de cette démocratie.

Monsieur le Président,

Messieurs les membres du Conseil,

Honorable assistance,

Il convient de remercier en cette occasion le premier chef de file de l’Opposition Démocratique en Mauritanie, Monsieur Ahmed Ould Daddah, pour son effort et sa performance dans le mandat écoule. Je remercie également les partis membres du Conseil de l’Institution pour leur position et leur présence et j’adresse mes remerciements à tous les députés du peuple grâce auxquels, après l’aide d’Allah, nous nous réunissons ici aujourd’hui pour l’investiture de l’Institution de l’Opposition Démocratique.

Nos remerciements vont aussi aux masses populaires et à nos frères et sœurs ici et là, qui nous ont fait accéder à ce site et nous implorons Allah le Tout- Puissant de nous aider à accomplir cette lourde tâche, et de jouer pleinement le rôle qui nous est dévolu.

Merci, Monsieur le Président,

Merci, Messieurs les membres du Conseil

Merci, Messieurs les présidents, Messieurs les députés,

C’est Allah Qui aide et guide sur le droit chemin. »

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge