Discrimination médiatique

Sid’Ahmed Ould RaissLa conférence internationale sur la transparence des industries extractives dans le domaine des pêches, qui doit s’ouvrir ce mercredi à Nouakchott, en présence de nombreuses délégations étrangères, ne sera pas couverte par les plus grands médias de la presse privée. La liste des journaux et sites, confectionnée par le ministère des Affaires Économiques et du Développement, ne comporte ni Le Calame, ni Cridem, ni le quotidien de Nouakchott, entre autres. Des sites fantômes y figurent en bonne place. On pensait que ce genre de pratiques était révolu mais au MAED, on n’est pas à une bêtise près. Généralement, le choix des médias appelés à couvrir séminaires et ateliers, qu’ils soient nationaux ou internationaux, incombe au ministère de la Communication, censé mieux les connaitre que tout le monde mais cette fois, le MAC  a dérogé à la règle. Sid’Ahmed Ould Raiss n’a apparemment pas pardonné à ses journaux d’avoir dénoncé ses travers et ses déboires lorsqu’il dirigeait la Banque centrale où il n’a pas laissé que de bons souvenirs.

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge