D’où sort l’avocat d’Aziz : Eric Diamantis ?

Où l’ont-ils trouvé ? Ce n’est pas un ténor du barreau ; il est même plutôt jeune et sans trophée ; une sorte d’avocat des causes gagnées d’avance. diamantisQuand on voit que des journalistes de la place, les Nenni, les Oumeir et autres vont défendre un chef d’état, on est un peu inquiet pour Aziz s’il n’a que ces gens-là.
Qu’est-ce que des journalistes mauritaniens et autres patrons de presse peuvent-ils apporter à un chef d’état accusé par un député français d’être un parrain ? Des journalistes avocats du pouvoir ! Pour Nenni, patron de presse, on peut comprendre en tant qu’ancien consul, il est du zrig mais ce diable d’Oumeir l’indépendant que fait-il dans une pareille brochette ?
Quant à notre Diamantis, quasiment inconnu sur le net, on apprend qu’il  serait le fils du célèbre Roger Diamantis, disparu il y a peu ; Roger que, selon google, le conseiller aux affaires culturelles, l’excellent Sissako doit connaître car le Roger a beaucoup aidé à faire connaître le modeste cinéma du Sud via son cinéma et autres soutiens : « Le Saint-André-des-Arts promeut une politique de soutien aux films d’auteurs et films expérimentaux. ».
 Est-ce le mondain et chic Sissako qui a proposé le fils Diamantis qu’il a peut-être connu à la périphérie des bonnes soirées du temps de Cannes où comme la calomnie en il en reste toujours quelque chose ou peut-être après car notre Sissako n’est pas petit dans le monde francophone où  il s’est fait un prénom et son œuvre est étudiée par des anthropologues très impressionnés par les africanités authentiques au sens noble du terme qui servent au monde un regard profond en toute simplicité ? Possible mais quand on voit où sont les bureaux de l’avocat Eric, on se dit que pour le trouver nos talents de la présidence ne sont pas allés très loin de l’avenue des touristes : les Champs-Elysées ! Le Diamantis ne doit pas être gratuit car à cette adresse, il n’a jamais autant bien porté son nom  pourvu qu’il soit une perle d’adresse dans cette affaire.
Affaire facile à gagner vu que le député français a déjà fait machine arrière en revenant sur ses propos avant de savoir qu’il n’échapperait pas au procès.
Cet Éric diamnantis est aussi vice-président de l’IPEMED (institut de prospective économique du monde méditerranéen).
Chezvlane

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge