Double nationalité : le fils de Moctar Ould Daddah se fait retirer son passeport à l’aéroport…

Azeddine daddahHier soir, s’apprêtant à s’envoler pour Milan via Tunis, comme d’habitude, Azeddine Daddah présente, en toute bonne foi, ses deux passeports aux services compétents avant la salle d’embarquement.

Là, on lui signifie non pas qu’il a deux passeports, français et mauritanien, mais qu’il n’a pas de visa sur le passeport français. Il n’est pas seul dans le cas : avec lui une italienne avec deux passeports, français et italien et ses enfants ayant des passeports mauritaniens et européens mais sans visa non plus, avec eux une négro-mauritanienne dans la même situation qu’Azeddine.

D’habitude dans ces cas-là, on fait payer aux gens concernés le prix du visa mauritanien après une sérieuse mise en garde surtout quand on a affaire à des gens qui ne sont pas des inconnus. Cette fois seule l’italienne a pu récupérer les passeports des enfants après un coup de fil à un colonel selon les policiers qui ont dit à Azeddine d’appeler ses contacts au plus haut niveau afin de régler cette affaire. Hélas pour Azeddine, il n’a pas ce genre de contact et de toute façon ceux qui ont refusé au plus niveau de lui rendre son passeport savent qui il est ; inutile donc de mieux les informer.

Finalement Azeddine  et l’autre mauritanienne ont raté le vol et à ce jour Azeddine n’arrive pas à récupérer son passeport sans qu’on sache ce qu’il en est pour l’autre mauritanienne.

Dans cette affaire, Azeddine reconnaît ses torts en arrivant avec deux passeports sans visa mais il plaide la bonne foi car les passeports ont été présentés comme toujours à la police et ils n’ont pas été cachés ni trouvés lors d’une fouille car c’est ainsi que voyagent beaucoup de mauritaniens ayant la double nationalité sachant qu’à l’arrivée et au départ des autres pays, les autorités comprennent qu’avec deux nationalités plus besoin de visa entre les pays concernés.

Dans cette affaire la loi est respectée et d’autres ont été mis en prison pour des faits similaires mais ce que Azeddine ne digère pas, c’est l’hypocrisie face à cette situation quand pas plus tard qu’en janvier dernier il a voyagé de la sorte et il n’avale toujours pas qu’on laisse d’autres passer car ils ont des contacts au plus haut niveau.

Reste le problème de fond : la loi sur la double nationalité est barbare car elle ne prévoit pas de cas particulier pour les métis de sang car ce n’est pas pareil qu’un mauritanien demande et obtienne une autre nationalité sans droit particulier et des enfants métis à qui on demande de choisir entre père et mère surtout quand les autres pays concernés reconnaissent la double nationalité.

Au sujet de la France par exemple, le pouvoir peut retirer à Azeddine mille fois son passeport, ce dernier est né métis de sang franco-mauritanien, aussi il restera français, passeport ou non. Cela est valable pour les métis nés français. Il faut donc interdire la nationalité mauritanienne aux métis sinon c’est illogique. En ce qui les concerne c’est encore la tolérance comme pour des demi-citoyens tolérés qui doivent toute leur vie longer les murs en demandant des faveurs ou en cachant leur métissage.

Cette politique de la faveur est catastrophique, il faut des droits clairs et nets sinon il faut sur-le-champ qu’Aziz mette en pratique sa réforme décrétant la double nationalité pour ceux qui la demandent or à ce jour pas le moindre décret naturalisant un mauritanien pourtant ce ne sont pas les demandes qui manquent…

Cette politique de la chasse aux métis et à quiconque a droit à une double nationalité avait une raison d’être à une certaine époque, en temps de guerre ou pour éviter d’être envahi par des voisins voulant coloniser le pays d’une autre façon. En ce qui concerne les passeports non-africains et surtout occidentaux, il y a une haine manifeste de ce qui touche à la France en particulier, voir les tracasseries que subissent les métis à Paris ou ceux qui ont choisi définitivement une nationalité étrangère. Si nous étions des algériens, on pourrait comprendre or la France a créé de toute pièce la Mauritanie qui ne doit pas ses frontières à ses valeureux guerriers arabos.

La Mauritanie est une métis Franco-mauritanienne que les nationalistes ignorants le reconnaissent ou non car il s’agit de l’ Histoire et non de la propagande de l’arabité errante.

Ce n’est pas la faute aux métis si les aigris ne reçoivent pas les visas qu’ils demandent. Ce n’est pas la faute des métis si les mauritaniens ne sont pas respectés comme ils le voudraient sitôt sortis du pays et ce jusqu’en Arabie Saoudite où on nous traite comme des moins que rien. Ce n’est pas la faute des métis si le citoyen lambda à l’étranger n’a pas d’Etat qui le protège ni que le nom de notre pays n’invite pas spécialement à l’extase ceux qui l’entendent.

Chercher des boucs émissaires encore et toujours est la marque de fascistes qui continuent à tuer et diviser ce pays car bien des gens seront satisfaits de la mésaventure d’Azeddine.

La jalousie et la haine ne font pas un nationalisme heureux, digne et constructif.

D’ailleurs le dernier coup en date contre les métis et tous ceux qui ont la double nationalité et qui se sont fait enrôler, c’est que bientôt le visa pour la Mauritanie sera biométrique afin de savoir par recoupement qui sont ceux qui demandent des visas et sont enrôlés avec pour résultat de les désenrôler ensuite.

Le génocide biométrique n’a jamais était mieux en route qu’à cette heure constructive.

Merci Aziz fils de parents sujets marocains à vie qui font de lui un sujet présumé à vie aussi comme Azeddine est franco-mauritanien à vie que le pouvoir le veuille ou non. La nationalité mauritanienne n’a désormais rien à voir avec l’identité mauritanienne, c’est juste la chose d’un pouvoir qui la délivre à qui il veut…

Merci.

source: chezvlane

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge