Double nationalité: Me Ciré Clédor Ly enfonce Karim Wade

Me Ciré Clédor Ly«C’est un secret de polichinelle, il (Ndlr: Karim Wade) est aussi Français. A partir de ce moment, le citoyen français peut s’adresser à la juridiction française. C’est l’un des critères qui peuvent permettre que la France soit compétente, comme l’est le Sénégal».
Cette déclaration de Me Ciré Clédor Ly, qui s’exprimait sur la plainte déposée au tribunal de grande instance de Paris, risque de nuire aux ambitions présidentielles de son client. En effet, montre Sud Quotidien, l’article 26 de la constitution du Sénégal du 7 février 2001 stipule que «Tout candidat à la présidence de la République doit être exclusivement de nationalité sénégalaise, jouir de ses droits civils et politiques, être âgé de 35 ans au moins le jour du scrutin.
Il doit savoir écrire, lire et parler couramment la langue officielle. Et l’adverse «exclusivement», écarte d’emblée les candidats ayant la double nationalité. Et cette stratégie de défense, adoptée par le Pds et les avocats de Karim, «est un couteau à double tranchant», avertit un Professeur en droit, consulté par Sud Quotidien. Le juriste souligne qu’en utilisant cet argument, le candidat du Pds s’expose à la critique de ses adversaires politiques et des Sénégalais qui auront un autre regard sur sa personne, à savoir «un Français qui compte diriger le pays».
Et Karim Wade sera tenu de renier sa nationalité française s’il tient toujours à se présenter comme candidat du Pds.

Auteur: seneweb news

Seneweb.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge