Doudou Seck, patron de Vidéo Pro Pub Laser : « Je rêve d’une école pour former les jeunes ».

Il est Caméraman, monteur, réalisateur et producteur de films et de clips vidéo. Derrière sa caméra, il a réalisé en 2011 avec l’OIM, un documentaire intitulé « lutte contre l’immigration clandestine ». Il est aussi coréalisateur avec houley Kane du court métrage « une lettre à ma mère ». Son nom, Doudou Seck, patron de Vidéo Pro Pub Laser.

Doudou Seck patron de Video Pro

La trentaine, Doudou Seck est un personnage que l’on ne présente plus dans le paysage musical. Si les artistes mauritaniens sont connus et adulés hors de nos frontières, c’est en particulier grâce à son travail. Il a réalisé les clips vidéo des artistes locaux tels que Ewlade Leblade, Diam Min Teki, Habobé Bassal, Force Tranquille, Bad’s Diom, CeePee, Ousmane Gangué…

Il a aussi travaillé sur des clips vidéos d’artistes de renommée internationale tels que Disiz la Peste, Coumba Gawlo Seck, Carlou D, Didier Awadi, Baba Maal, Alioune Mbaye Nder, Viviane…

Un travail qui lui a valu les remerciements de l’animateur Claude Issiar après son émission « couleur tropical », tenue récemment à l’Institut Français de Mauritanie. Il a été l’un des artisans du succès obtenu par le festival Assalamekoum pour avoir réalisé le DVD des trois premières éditions. Il peut se targuer d’être le premier réalisateur à avoir utilisé les techniques de l’écran géant dans un festival, (Assalamalékoum, Walo). Son professionnalisme n’est plus à démontrer en Mauritanie.

Les clips qu’il a réalisés passent tous les jours en boucle sur les chaines de télévisions sénégalaises notamment la 2STV à qui il a loué ses services lors du tournage à Nouakchott, de l’émission « Préférences » animée et présentée par Nancy Eva.

Il dirige une petite société de production audiovisuelle, composée de 2 cameramen et 4 stagiaires. Epaulé par son bras droit, la caméraman Sidaty Diallo, « l’homme des grands événements », son rêve aujourd’hui est d’ouvrir une école de formation pour former les jeunes « les jeunes m’appellent tous le jours pour solliciter un stage, mais j’ai pas assez de place pour accueillir beaucoup de stagiaires. Mon rêve aujourd’hui est de construire une école pour apprendre à ces jeunes les techniques de l’audiovisuel. Je sollicite l’aide du ministre de la culture pour répondre aux appels de ces jeunes . »
Pour mettre son talent au service des populations, il a rejoint les rangs de la nouvelle chaine de télévision privée Sahel TV, comme producteur « je remercie Ba Ould Saleck de m’avoir fait confiance. C’est un homme sérieux et loyal, il représente un père pour moi» dira-t-il.

Pour ses 5 années de travail, Il a été décoré en 2010 par l’Association des Jeunes Mauritaniens pour la Culture, les Loisirs et la Technique. Il a reçu aussi une autre distinction des mains du leader du MPR, Kane Hamidou Baba.

Dialtabé


Publicité

Mauritel

Speak Your Mind