Dr Kane Hamidou Baba appelle les mauritaniens à faire du 23 novembre, une journée de deuil pour la démocratie

MPR-KANE_rimwebAu cours d’un rassemblement tenue en fin d ‘après midi devant le CFPP de Nouakchott, non loin de la nouvelle maison des jeunes, prélude à la marche de soutien à sa feuille de route, Dr Kane Hamidou Baba, président du Mouvement pour la refondation (MPR) a demandé avec insistance à l’ensemble du peuple mauritanien, aux patriotes et démocrates du pays de faire de la journée du 23 novembre, une journée de deuil pour la démocratie en Mauritanie.  Le président du MPR, dont le parti boycotte  le scrutin du 23 novembre prochain, fonde  son appel  sur le fait que ce scrutin laisse de côté une importe partie de la classe politique mauritanienne du fait du refus du pouvoir en place de créer des conditions minimales  pour  la transparence et la sincérité  de ces consultations. Le président Kane, qui s’adressait à un public  acquis à  sa cause  et venu de différents quartiers de Nouakchott, a  également  expliqué que l’enrôlement a laissé en marge beaucoup de citoyens mauritaniens qui ne pourront  pas voter, le 23 novembre.
Parlant de son initiative ou de sa feuille de route, base de discussion entre les acteurs politiques, selon l’ambassadeur de France  en Mauritanie, le président  a fait savoir que  le dialogue est incontournable  pour sortir de la crise politique actuelle, que demain  ou après demain, on revisitera sa feuille.
Prenant la parole à leur tour, les  représentants  de  mouvements  politiques, de la société civile comme  IRA, RAG, TPN, Kawtal Yellitaare  ont tous  fustigé  « l’organisation par un système raciste, d’une  mascarade  d’élection.»
Pour preuve, les orateurs ont  cité le cas des familles inondées de Sebkha  et  Elmina  qui n’ont reçu pour lot de consolation que des camions de sables,  quelques sacs de blé alors que les  déplacés Touaregs  du Mali en Mauritanie ont  bénéficié,  non seulement d’importantes  aides  mais aussi des papiers d’état civil.
Après un bref discours  de Kane Hamidou Baba, un cortège s’est ébranlé vers les grilles de l’Assemblée Nationale, représentation du peuple.
Source : LECALAME

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge