Droit de réponse à Cridem qui s’attaque à mes frais au sénateur Kevin Parker pour le compte de l’I.R.A…

cDroit de reponsehezvlane : Du vivant de Claude K, yarahmou, j’avais interdit à Cridem de reprendre mes articles, après une triste affaire dont nos lecteurs respectifs se souviennent, mettant ainsi un terme à une collaboration qui a duré des années, mes articles quasi quotidiens figurant parmi les plus lus du jour. Une paix armée était conclue entre nous de sorte que chacun donnait la paix à l’autre et Cridem évitait de laisser publier des articles diffamatoires à mon sujet, ou des articles de plumitifs sans inspiration pillant les miens, le tout agrémenté à l’occasion de commentaires anonymes orduriers. Je dis bien une paix armée car depuis longtemps Cridem n’a plus le monopole de l’audience francophone et on ne craint plus les dérives de cet organe car nous avons les moyens d’y répondre par le net si c’est suffisant sinon par la justice le cas échéant.

Ainsi, depuis l’été 2013 j’ai disparu de Cridem car même quand les tensions entre Claude K et moi se sont apaisées comme toujours car on s’est fâchés souvent mais cela ne durait jamais longtemps sauf cette fois-ci, j’ai interdit à Cridem de reprendre mes articles s’il ne respectait pas comme tous les autres webmasters l’échange de bons procédés consistant à faire circuler les articles et partager les visiteurs. Ainsi sur les autres sites francophones sérieux, ils reprennent jusqu’à 3/4 de l’article et mettent ensuite « lire la suite… » avec un lien actif qui renvoie à www.chezvlane.com comme cela se fait d’ailleurs dans le monde entier. Cridem a refusé de partager ses visiteurs et Cridem persiste à publier l’intégralité des articles de journalistes qui ont pourtant chacun leur site. Ce n’est pas juste. Cridem se défend en disant qu’on trouve en bas d’article la mention « source » qui renvoie au site. Si Cridem était moins ingrat et plus fair-play pourquoi ne pas faire comme tout le monde pour les articles et mettre la mention « lire la suite » surtout que cela ne change rien à son audience sauf que cela soutient les sites dont Cridem vit ?

Passons.


J’ai donc eu la paix et Claude K aussi. Tout allait bien jusqu’à ce qu’on m’appelle ce soir pour me dire que la « rédaction Cridem » sous la plume d’un S.C, anonyme de surcroît, a écrit un article qui me cite pour s’attaquer au sénateur Kevin Parker. J’ai cru qu’ils avaient publié sans mon autorisation l’article où j’ai parlé du sénateur. Pas du tout. Croyez-vous qu’ils aient mis ne serait-ce qu’un lien actif vers l’article qu’ils citent ? Pas du tout. Pensez-vous que comme je l’ai fait, ils aient mis en français et en anglais l’intégralité du passage de Wikipédia dont il est question ? Pas du tout. Pensez-vous comme je l’ai fait qu’ils aient mis les choses en perspectives en disant que ce monsieur par son procédé de militant est un Birame américain car Birame parle des maures comme monsieur Parker parle de la domination blanche aux USA ? Pas du tout ! Pourtant Birame a aussi donné un coup de tête à un commissaire ! A-t-on oublié cela ? Ce sont deux militants qui ont des accès de violence et tous deux sont des repris de justice en la matière, cela n’a pas empêché l’un d’être sénateur et l’autre prix ONU des droits de l’homme.


Qu’a donc fait Cridem ? Cridem écrit un petit article de quelques lignes, se servant perfidement de  Vlane pour attaquer le sénateur et le présenter comme un truand digne d’un autre bonhomme qui a été reçu en Mauritanie en grande pompe à une certaine époque. Pourtant on n’a jamais entendu Cridem se faire l’écho des mille combats que nous menons pour toutes les causes justes jusqu’à celle de Birame. Cridem, soi-disant site d’information plurielle francophone a fait de la rétention d’information comme les sites arabisants à propos du deuxième texte de Ould Mkheitir, celui du repentir jusqu’à ce qu’hier l’anthropologue Mariella Villasante Cervello s’en fasse l’écho dans ses chroniques sur la Mauritanie. Là seulement Cridem, reprenant, adra-info, a publié le texte me citant car c’est chez Vlane que les textes ont été traduit en français mais là encore Cridem n’a pas mis les liens actifs alors qu’agoravox.fr et mediapart.fr l’on fait


Voilà tout ce que Cridem a fait pour présenter le sénateur avec bien entendu à côté tous les commentaires anonymes qui vont avec mais tempérés par le fait que Cridem sait que nous surveillons tout ça et que des commentaires filtrés et validés engagent deux fois Cridem et sa fameuse Charte à la noix.


« Kevin Parker : Le sénateur reçu en grandes pompes à Nouakchott aurait eu maille à partir avec la justice

Kevin Parker, le sénateur américain qui a été reçu en grandes pompes ces jours-ci à Nouakchott, aurait eu maille à partir avec la justice de son pays, croit savoir l’encyclopédie en ligne Wikipédia. 


Le fait serait passé inaperçu si le blogueur Vlane n’avait pas cherché à voir plus clair sur le parcours du sénateur.


A en croire Wikipédia, Parker a été arrêté en 2005 pour coups et blessures contre un policier. Et en 2010, il a été accusé d’acte criminel sur un photographe.


Par le passé, Nouakchott avait déroulé le tapis rouge à un personnage tout aussi sulfureux, sinon plus sulfureux que Kevin Parker. Il s’agit de Moustapha Touré, un truand de nationalité ivoirienne.


L’homme s’était fait passer pour le président d’une ONG d’envergure internationale et était venu en Mauritanie pour soutenir le putsch d’août 2008 avant de prendre la poudre d’escampette avec les 50 000 euros qui lui ont étés offerts généreusement par ses hôtes. 


SC »


—————————-

Aussi c’est pour moi l’occasion, en mémoire de Claude K de mettre en garde Cridem contre ce genre de procédé surtout que je sais qu’il s’agit là d’un vulgaire militantisme pro-IRA dans cette affaire. Depuis la disparition de Claude, je ne sais qui dirige la boutique Cridem, mais je sais que Claude K a toujours voulu éloigner certaines petites plumes du volet politique même si cela fait longtemps que ça les chatouille de faire de Cridem un site pour leurs orientations politiques et ethniques.

Je mets en garde Cridem, après ce que certains écrivent à la rubrique « rédaction Cridem », de devenir officiellement un site militant car alors ce sera pour Cridem la double ruine. D’abord en faisant perdre à Cridem ses lecteurs lucides qui veulent un minimum de sérieux et de responsabilité dans le traitement de l’information et qui refusent de cautionner pareille orientation bientôt anti-maures mais en plus cela va faire fuir tous les grands sponsors du site.


Ce serait alors détruire tout ce que Claude K a fait pour faire passer Cridem du site militant Convergence Républicaine pour l’Instauration de la Démocratie En Mauritanie au portail de Cridem  Communication : Carrefour de la République Islamique de Mauritanie.


De même c’est faire un tort à la cause de l’IRA que de perdre la tête parce qu’un sénateur afro-américain, militant de la cause noire, a été reçu par l’UPR car quand l’IRA a bondi via son communiqué, l’IRA ne se doutait pas que toute la république jusqu’à Aziz allait le recevoir même l’ambassadeur des USA et son épouse or on ne peut pas dire que l’ambassade des USA ne soutienne pas la cause de l’IRA…


On peut défendre l’IRA et nous le faisons tous quand c’est défendable mais il faut utiliser des procédés honnêtes et avoir le courage d’écrire sans impliquer Vlane de travers.


J’ai écrit l’article à propos du sénateur à cause de deux sources : l’une amie, tête pensante de l’IRA qui m’a écrit pour m’annoncer que l’UPR recevait un imposteur qui n’était même pas sénateur. Connaissant le côté militant de cette source, j’ai vérifié et j’ai répondu qu’il était bien sénateur mais pas des deux qui représentent New York au Sénat. En apprenant qu’Aziz l’avait reçu, je me suis décidé à écrire  un petit mot pour titiller tout ce beau monde et je suis donc allé ensuite sur wiki et c’est là que j’ai vu les affaires du sénateur avec la police et son côté militant comme Birame. J’ai alors lu cet article de l’IRA qui justifie le titre de mon article « L’IRA voit rouge : Aziz reçoit un repris de justice »


Voici l’article de l’IRA publié à la vitesse lumière sur Cridem


« Un sénateur de New York soutient un Etat esclavagiste

IRA-Mauritanie – Les défenseurs des droits de l’homme sont choqués par la visite du Sénateur de New York (district du Sénat 21e) Kevin Parker à la dictature de la Mauritanie, Afrique de l’Ouest.


Il a été invité par l’UPR, le parti présidentiel, parti raciste et esclavagiste, dans l’état qui a le plus fort taux d’esclavage dans le monde.


Cette visite sert la propagande du régime ; il y a 12 jours, la Mauritanie a arrêté l’anti-esclavagiste et leader noir des droits civiques, Biram Dah Abeid, lauréat du Prix Droits de l’Homme des Nations Unies, ainsi que son vice président Brahim Bilal Ramdhane et le président de Kawtal Djiby Sow et les a condamnés à 2 ans de prison sur des accusations forgées de toutes pièces. 


La répression des leaders noirs des droits civiques a été condamné par le Parlement européen et la Commission des droits de l’homme du Congrès américain … mais apparemment pas par le sénateur de New York Kevin Parker.


Nouakchott, le 28 janvier 2015 


La commission de communication »

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge