Droit de réponse à la confédération générale des travailleurs de Mauritanie (Tasiast)


Par rapport à l’article « les travailleurs des multinationales à Tasiast dénoncent les mauvais traitements qui leur sont infligés »

droit de reponsesMessieurs,
Par votre honorable site l’article ci-dessus mentionné a été publié le 28.03.2013. Tout en étant solidaire de Kinross et en action suivant ses instructions sur le site de Tasiast, nous tenons à la CCC de porter à la connaissance de l’opinion publique nationale et pour édifier la respectable CGTM les précisions ci-après.

En ce qui concerne les contrats de travail : Ils ont tous été certifiés par l’inspecteur du travail du ressort après avoir été dûment signés par les employés. Les obligations afférentes à ces contrats de travail sont respectés à la lettre par la CCC qui défie tout employé de pouvoir prouver le contraire en ce qui concerne les traitements statutaires et le payement des heures supplémentaires.

Le rythme de travail de la CCC est strictement fonction de celui appliqué sur le site par Kinross et tous ses sous-traitants conformément aux autorisations légales autorisées sur le site

En ce qui concerne l’assurance maladie, la CCC a un contrat avec un cabinet médical national pour les premiers examens et les consultations, et un contrat de service avec deux cliniques (Ibn Sina) et (El Ghods) pour les soins médicaux et chirurgicaux dont elle prend en charge à 100% les employés et à 80% leurs familles à charge.

Pour ce qui est des contrats et des soins et des heures supplémentaires, la vérification peut être faite sur les bulletins de paie et auprès des cabinet et cliniques en question La CCC porte à la connaissance de tous, que ses employés sont entièrement à sa charge sur le site au plan logement, nourriture buanderie

En ce qui concerne le cas particulier de Mr Moulay Baba Mdhi, chauffeur à la société il est parti en congé annuel le 1er/12/2012 et n’est jamais revenu sur le site. Malgré les appels téléphoniques répétés et les multiples demandes d’explication qui lui ont été adressées et qu’il a toujours refusé de décharger, il a été procédé à son licenciement pour abandon de poste conformément à la législation en vigueur.

Il a voulu par de multiples truchements d’interventions sociales; tribales et autres revenir, mais la loi, l’ordre public et l’équité entre employés ne peuvent être contournés à la guise d’une personne quel qu’elle soit….

A propos des élections des délégués syndicaux, la CCC a toujours attendu la manifestation des centrales syndicales nationales pour procéder à cette élection. Maintenant et à la fin de son projet, la CCC attend toujours cette manifestation. Et qu’Allah nous éclaire tous et nous épargne l’usage de contre vérité.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge