Freedom House félicite Biram Dah Abeid pour son obtention du prix des Droits de l’Homme de l’ONU

IRA-Freedom House                Dans un communiqué paru le 5 décembre 2013, l’Organisation Non Gouvernemental américaine, Freedom House, a adressé ses plus vives félicitations au président de l’Initiative pour la Résurgence d mouvement Abolitionniste (IRA), Monsieur Biram Dah Adeid, pour l’obtention du prestigieux Prix de Droits de l’Homme de l’ONU 2013. Freedom House, qui vient de recevoir Abeid dans le cadre de sa tournées aux Amériques, qualifie le président d’IRA de « un des plus grands défenseurs des droits de l’Homme en Afrique de l’Ouest« . Dans son communiqué, l’ONG poursuit : « M. Dah Abeid partage ce prix avec plusieurs autres figures importantes, y compris René Cassin, Taha Hussein, Benazir Bhutto, Jimmy Carter, Martin Luther King Jr. et Nelson Mandela. ». En parlant de la Mauritanie, Freedom House rappelle que « cette nation d’Afrique de l’ouest a encore la prévalence d’esclavage la plus haute au monde, avec un nombre estimé de 140,000 esclaves » et, plus loin, que  » la Mauritanie est cotée comme « non libre » dans La liberté du monde 2013 et « partiellement libre » dans La liberté de la presse 2013.« .

                On rappelle qu’IRA est toujours interdite par l’Administration mauritanienne qui vient aussi d’interdire le parti Radical pour une Action Globale (RAG) que les militants antiesclavagistes  comptent lancer pour porter la cause des esclaves mauritaniens sur les tribunes politiques du pays.

La Commission de Communication                                                                                   le 9 décembre 2013

———————————————————————————————————

Voici le texte du communiqué de Freedom House:

Freedom House félicite Biram Dah Abeid pour son obtention du prix des Droits de l’Homme de l’ONU

5 décembre 2013

                Freedom House félicite Mr. Biram Dah Abeid, président et fondateur de l’organisation pour la lutte pour les droits de l’Homme IRA-Mauritanie (Initiative pour la Résurgence du Mouvement Abolitionniste), pour son obtention du prix des Droits de l’Homme de l’ONU 2013, un prix prestigieux décerné tous les cinq ans à des individus qui promeuvent et protègent des droits de l’Homme. M. Dah Abeid partage ce prix avec plusieurs autres figures importantes, y compris René Cassin, Taha Hussein, Benazir Bhutto, Jimmy Carter, Martin Luther King Jr. et Nelson Mandela.

                M. Dah Abeid est un des plus grands défenseurs des droits de l’Homme en Afrique de l’Ouest. Alors même que le gouvernement mauritanien refuse de reconnaître IRA-Mauritanie, M. Dah Abeid continue de dénoncer à répétition le « code négrier » et son travail a permis la libération de plusieurs centaines d’esclaves. Son travail au front du mouvement anti-esclavagiste en Mauritanie lui a valu des menaces contre sa personne et celle de ses collègues, allant de la détention arbitraire au harcèlement public ou à la torture. En avril 2012, M. Dah Abeid a été arrêté et détenu pendant 4 mois avec 6 collègues d’IRA.

                Même si le gouvernement mauritanien a aboli l’esclavage en 1981, cette nation d’Afrique de l’ouest a encore la prévalence d’esclavage la plus haute au monde, avec un nombre estimé de 140,000 esclaves. Freedom House appel au gouvernement mauritanien de respecter les lois mises en place qui criminalisent l’esclavage dans un effort de lutte contre l’esclavage dans le pays. Le gouvernement doit permettre l’accès aux défenseurs de droits de l’Homme à l’espace public pour qu’ils puissent opérer et augmenter les ressources disponibles pour les victimes de l’esclavage.

                La Mauritanie est cotée comme « non libre » dans La liberté du monde 2013 et « partiellement libre » dans La liberté de la presse 2013.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge