Droit de réponse aux propos de NAHAH SG de la CGTM dans une interview de l’authentique du Mardi 28 Octobre 2014

UTM-LOG

Depuis l’annonce du processus de la représentativité syndicale dans notre pays, le camarade  Nahah ne maitrise plus ses nerfs au cours des différentes rencontres  de concertations visant une solution consensuelle entre toutes les  parties  prenantes. Il s’insurge à tout bout de champs   pour  tenir des propos malveillants  et calomnieux à l’endroit  de  ses collègues   Secrétaires Généraux  des autres centrales syndicales .Il n’hésite pas  à  les traiter ‘’tous  de ne représenter que leur personne’’. Cette fois comble du malheur, il  les traite  de faire usage du petit montant versé par l’Etat depuis 2008 pour acheter du Bétail (chèvres, vaches  et des chameaux) et voitures. Ce comportement inacceptable  est  étranger    à notre culture de tolérance  et de respect de l’autre n’est pas de nature à faire avancer le processus  .Pire, il les taxe à tord d’avoir  des privilèges  dont il ne jouit pas. Pourtant depuis quelques temps, il a élit domicile au Ministère de la fonction publique  en vue  de faire des pressions  pour orienter le processus de la représentativité en sa faveur. Des  attitudes  de ce type ne sont pas digne d’un leader syndical  qui prêtant avoir le plus d’adhérents de tels agissements  vous   disqualifie préalablement de toute compétition. Aussi dans cette interview et dans tous les forums nationaux et internationaux, le camarade Nahah affirme  par des   indicateurs qui lui  sont propres que sa centrale est la plus représentative de toutes ce qui n’a de réalité que dans son imaginaire et relève de l’utopie. Comment faire de telles affirmations alors que  le processus  devant conduire à ce résultat  est encore  en gestation .Cet  esprit de suprématie,  de supériorité et d’excès de zèle  qui  anime  Nahah  est simulable aux comportement des dictateurs  d’antan  qui prétendent être toujours  les meilleurs ,les plus forts , les plus méritant et que tous les autres ne  sont que  néant .  Pourtant, il  refuse  de prendre part à  des élections directes qui demeurent dans tous les pays de la sous région et au niveau international le véritable baromètre de la représentativité syndicale. Par peur de l’échec car il  est persuadé  de prime à bord qu’il  sera  battu à plate couture.

 Toujours dans le cadre de cette interview, vous reconnaissez votre  appartenance à l’UFP en tant que citoyen c’est votre droit à  la condition de faire la part  des choses ;  ce qui ne semble pas être avéré .Malheureusement, vos prises de positions syndicales  semblent   se confondre avec celles politiques. Vous dite dans  l’interview qu’on  vous taxe d’être une organisation de l’opposition en niant votre interférence dans le jeu partisan et pourtant  votre appartenance en tant que structure syndicale  à des choix politiques en l’occurrence  le camp  du  Forum  national pour la démocratie et l’unité vous met  hors jeu  et met en doute votre indépendance. Nous nous  demandons, si cette prise de position politique qui engage  la CGTM est le fruit de larges concertations avec vos structures de bases  et dirigeantes  ou ceci relève de votre propre  entendement. Pourtant, vous ne vous êtes pas démarqué de cette structure lorsqu’elle a décidé  de boycotter les élections  présidentielles en vue de marquer votre neutralité par rapport au  processus  au contraire vous vous êtes activé pour les faire échouer.

Après cela, on vous a  promis  que vous serait prochainement  introniser le syndicat le plus représentatif   ainsi vous acceptez  d’assister à l’investir du président  et comme ceci n’est plus  d’actualité  vous retournez bonnement  siéger au forum qui ne reconnait pas la légitimité du président. Nous sommes en droit de nous demander à qu’elle jeu vous  jouer. Vous dite que le procureur  délivre  un récépissé à toute organisation qui veut se constituer ce qui est en somme normal  le contraire serait une  atteinte  aux conventions  87 et 97 sur la liberté syndicale et le droit d’association position  que  vous avez   toujours défendu. Pour ce qui concerne le renouvellement, nous  vous rappelons qu’un congrès c’est important, il se prépare, vous savez que les congrès folkloriques on en voit tous  les jours qui ne  demandent  ni moyens ni efforts. Il  suffit de regrouper  certains adhérents pour être reconduit .Pour votre cas qu’est ce vous appelez renouvellement, c’est tenir 4 congrès plus de 20 ans et toujours vous êtes reconduit est-ce cela le renouvellent dont vous parlez, de grâce appliquer un principe  cher à la démocratie  celui de l’alternance pacifique.  Le pouvoir use lorsque vous le garder  aussi longtemps, il  faut savoir le quitter  ou  il finira  par vous  quittez.  Depuis  1993, vous  continuez  à régner en chef absolu en considérant la CGTM comme votre chose personnelle .Durant toute cette période vous  vous êtes attelés à régler les comptes à tous ceux qui refusent de vous obéir et  en  éloignant de votre trajectoire tous les candidats potentiels  à votre succession  par des méthodes peu orthodoxe. Toujours, dans le cadre de votre interview, vous faite allusion au renouvellement des  structures de  l’UTM. Notre centrale, malgré nos appartenances à d’horizons politiques différents et à des  tendances idéologiques diverses nous sommes tous  unis  pour défendre les intérêts des travailleurs . Nous organiserons notre  congrès  nationale  dans  les  mois avenir, nous sommes actuellement  en passe d’achever les renouvellements de nos congrès professionnels dans des bonnes conditions avec un nombre important d’adhérents  sur l’ensemble du territoire national. En ce  qui concerne l’inféodation, c’est bien votre cas par rapport à l’UFP  dont vous tirez vos orientations  stratégiques et votre raison d’être. Vous faite allusion à l’inféodation de notre centrale  nous attendons que vous apportiez la preuve de cette  inféodation.

 Notre position par rapport à la représentativité se fonde sur  le procès verbal de 2008 signé par l’ensemble des centrales syndicales y compris la CGTM ,les  représentants du gouvernement ,les employeurs et de Mme K.Curtis pour le BIT et dont la  synthèse  est libellé comme suit : (campagne électorale : un mois ,scrutin en un jour secteur privé et publique  ,sous la conduite d’une commission tripartite ,le financement était rester à l’Etat ,le mandat est de 4ans)  . D’ailleurs vous l’attester dans votre interview que l’ensemble des résultats de l’atelier  étaient  acceptés de tous à savoir  une élection générale   pourquoi   subitement ce revirement à 190 degré.  Vous prônez que le  financement  frise 1milliard UM  pour cette opération, il n’en est  strictement rien car les 30 000 000 d’ouguiya budgétiser  annuellement ces  dernières années  par  l’Etat pendant plusieurs années  les couvre largement  . L’UTM reste fidele à ses principes et  continue à réclamer  la mise en place d’une commission tripartie pour donner plus de transparence au processus et d’un scrutin en un jour (direct). Notre souhait c’est de voir ce processus de représentativité se passer dans les meilleurs délais. Notre centrale a toujours placé le dialogue social au dessus de toute considération car vecteur de développement et d’épanouissement pour les travailleurs en se sens que nous  avons  participé à l’ensemble des rencontres sur le  dialogue  social entre partenaires sociaux (Etat, Employeurs et  Syndicats) et avons conclu des accords importants en leur faveur  .Au moment où la CGTM avance des arguments non fondés  pour ce soustraire aux différents  dialogue sociaux qui ont été organisés  par les pouvoirs publiques à la demande pressante des syndicats . D’ailleurs et tout le monde le sait l’unique mobile qui vous fait courir sur la question de la représentativité c’est d’être admis en tant que titulaire à la conférence Internationale du travail  pour que cela vous serve de tribune pour véhiculer  au niveau international les messages des vos partenaires politiques  et au niveau national   vous cherchez  à être copté  en tant que  membre de quelques  structures institutionnelles (conseils ,commissions ect ) pour tirer les avantages liés à ces postes .Pourtant , il semble que tous les financements que vous obtenez de l’étranger  de manière occulte  n’ont pas calmé votre faim.

                                                                              Le secrétaire général de l’UTM Abderahmane ould Boubou

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge