Droit de réponse de Ahmed Salem Ould Abdel Aziz au Calame au sujet d’un différend foncier

catsChers frères Au nom d’Allah, Le Clément, Le Miséricordieux,
> Votre site respectable nous a offert à lire, au matin du 13 avril
> 2015, un article relatif à ce que l’auteur qualifie d’expropriation
> d’un vaste terrain situé sur la route d’Akjoujt. Mieux l’auteur de cet
> article affirme que nous avions chassé le sieur Mohamedou Ould Tijani,
> qui serait, à en croire l’article en question, le propriétaire des
> lieux. Lequel prétend avoir acquis le terrain en contrepartie du
> paiement de 1.600.000 UM auprès d’une tierce personne qui y habiterait
> depuis les années 1990.
>
> A ce sujet, permettez-moi d’apporter, à votre lectorat, au journal Le
> Calame ainsi qu’à l’opinion publique, les éléments de réponse
> suivants, et ce en ayant à l’esprit le Verset du Coran : « Ô vous qui
> croyez ! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de
> crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et
> que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait ».
>
> Premièrement: je n’ai pas pris possession de la terre de qui que ce soit.
> Deuxièmement, les prétentions de Ould Tijani  sur le terrain précité
> ne sont pas vraies. Mieux, il n’en détient pas la moindre preuve, et
> sa déclaration en présence du Hakem de la Moughataa de Teyarett en est
> la meilleure attestation lorsqu’il fut interrogé sur les preuves de
> l’achat du terrain ou de sa propriété.
>
> Troisièmement, ma propriété de la terre date de l’année 2007, en vertu
> de la décision n°17 délivrée par le Hakem de la Moughataa de Teyarett,
> le 21 juin 2007 et de l’aperçu de la zone n°03 en date du 21 janvier
> 2013 émis par le service d’études et de programmation urbaine, lequel
> document fait référence aux coordonnées géographiques du site.
>
> (voir documents joints). Le document en question porte l’accord de
> principe du ministre des Finances à exploiter la terre et l’acte du 9
> juin 2013 enregistré auprès de l’administration générale des domaines
> et des biens de l’Etat.
> Quatrièmement, je voudrais clarifier ma relation avec le président,
> que je partage à l’heure actuelle avec l’ensemble des mauritaniens.
>
> Enfin, je suis déçu que votre respectable site se fasse le relais
> personnes qui véhiculent des mensonges insidieux dont se gargarisent
> certains à seule fin de nuire et ce à travers le cyberespace ouvert.
> Sur ce, chers frères veuillez agréer l’expression de ma totale
> considération et de mon profond respect.
>
> Ahmed Salem Ould Abdel Aziz

Source: Le Calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge