Droit de réponse : Quant le diable ‘Vlane’ veut absolument devenir l’avocat de son père, sans succès

Takioullah Eidda

Aujourd’hui, Vlane (M. n’importe qui) est venu défendre encore une fois, les pouvoirs de son père, président de la CENI, en me traitant de tous les noms pour avoir dit que la CENI est en quelque sorte sans pouvoir. Il cite à l’appui, de son excitation familiale, le communiqué de la CENI du 1 août 2013, publié sur la page de l’AMI.

Ce que Vlane n’a pas été capable de voir lors de sa lecture du communiqué, ce que je ne lui reproche point, c’est la phrase suivante se trouvant au cœur dudit communiqué: «Le comité a, également, chargé son président de transmettre la présente délibération à « L’AUTORITÉ COMPÉTENTE » pour procéder à la convocation du collège électoral … » Je donne un petit conseil, de grand frère, à mon cher Vlane: c’est de chercher et de se trouver un travail au plus vite afin de lui permettre de répondre adéquatement aux besoins urgents de son fils… …http://rimweb.net/apres-mon-article-sur-le-don-dun-milliard-de-bouamatou-lagence-de-lenseignement-francais-a-letranger-ajourne-la-bourse-de-mon-fils-a-abidjan/ , plutôt que de continuer à insulter à tort et à travers ou « tirer sur tout ce qui bouge », pour reprendre les termes de M. Ely Ould Crombely. Sans rancune.

Me Takioullah Eidda,

avocat Québec, Canada

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind