Droits politiques, économiques et sociaux des haratine, scandaleuse déclaration

Messoud et Aziz

Droits politiques, économiques et sociaux des haratine, scandaleuse déclaration de l’APP  à propos de la marche de soutien au «  Manifeste pour les droits politiques, économiques et sociaux des Haratines en Mauritanie » le 29 avril prochain.

« Si l’esclavage n’est pas mauvais, rien n’est mauvais au monde. De même que je refuse d’être un esclave, je refuse d’être un maître. Telle est mon idée de la démocratie. Lorsque l’homme s’habitue à voir les autres porter les chaînes de l’esclavage, c’est qu’il accepte lui-même un jour de les porter. On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps.»  Abraham Lincoln – 1809-1865

Personne ne  l’aurait crue sans cette déclaration officielle pondue illico à la hâte par les partisans du vieux Messaoud Ould Boulkheir, leader de la formation politique APP « Alliance Populaire Progressiste » fraichement  nommé par   décret de la présidence à la tête « du conseil économique et social » du pays.  A les entendre, les mauritaniens ne doivent marcher pour réclamer des droits politiques, économiques et sociaux pour les haratine, une  frange de la population mauritanienne  la plus martyrisée de l’histoire du pays.  Elle est victime et continue de subir en plein fouet  l’esclavage, le racisme, l’exclusion au point que la rapporteuse des nations unies tape le point sur la table  pour faire signé  l’état Mauritanien une nouvelle feuille de route en vue de l’éradication effective de l’esclavage et de ses séquelles non se contenter comme le fait habituellement les autorités du pays depuis l’indépendance avec des ratifications de traités, conventions de l’ONU, promulguant des lois ici et là qui ne sont jamais appliquées.   L’APP vient de pousser le bouchon du ridicule à son comble avec cette déclaration parue dans cridem et d’autres sites Mauritaniens:

« tous les obstacles psychologiques, sociaux et politiques ayant été levés grâce à la conviction, à la patience et au travail acharné de ceux que tous s’évertuent, en vain, à reléguer aux oubliettes aujourd’hui. »

Ceux qui ont été relégués aux oubliettes par Messaoud en personne sont connus de tous, je vous les citerai plus bas dans ma réponse. Les partisans de Messaoud considèrent  aujourd’hui en Mauritanie,  il n’y a plus  de l’esclavage, du racisme, des injustices, les inégalités ect… contre l’avis des victimes, des mauritaniens, de la communauté internationale parce que le président Mohamed Ould  Abdel Aziz vient de  gratifier le vieux Messaoud pour ramasser tout seul à son compte personnel  les droits sociaux, politiques, économiques des haratine.   C’est cas même extrêmement grave ce que nous  disent les dirigeants de l’APP. Pourquoi manifestons nous pour les mêmes droits  sociaux, économiques et politiques pour les peuples Syriens, Libyens, Palestiniens, Iraniens ect… non pour ces opprimés laissés pour compte haratine au nez et à la barbe de tous les mauritaniens?  Qu’est-ce qui  s’est  passé dans la tête  des partisans du vieux Messaoud au point d’être aussi égoïstes envers  la frange  la plus  damnée du pays?

L’art de dire tout et son contraire dans l’âme en une phrase, voici un  chef-d’œuvre de l’APP :

« L’éradication de l’esclavage, la stigmatisation des inégalités et du racisme, la soif de justice pour tous ont toujours rythmé la conduite de la marche du Parti, qui voit dans la concrétisation de tous ces objectifs le passage obligé vers une démocratie réelle et l’avènement d’un véritable Etat de droit, loin de toute démagogie, sectarisme ou surenchère. »

Un petit rappel aux « autocrates » d’APP déguisés en démocrates, la démocratie n’est pas synonyme de la fin des injustices et de l’esclavage forcement si la volonté politique n’y ait pas ; seriez vous d’accord avec moi que c’est le cas actuellement en Mauritanie que personne ne peut contester ? L’exemple des états unis est là pour nous rappeler cette dure réalité, l’Amérique qui est la première puissance mondiale démocratique pratiquait officiellement l’esclavage sous une démocratie, il a fallu batailler dur sous la démocratie Américaine pour chasser le démon de l’esclavage dont certains leaders noirs y ont laissés vies à l’exemple de Malcom-X, le pasteur Lutherking alors  s’il vous plait arrêter de berner le peuple avec votre slogan creux que la démocratie solutionnera miraculeusement tous nos problèmes sans réclamation.  Messaoud a-t-il été placé à la tête du conseil économique et social pour faire de la surenchère aux droits sociaux, économiques et politiques des haratine ? Ici on nous dit que l’APP s’occupe de l’éradication de l’esclavage, du racisme puis on demande sèchement aux militants de ne pas manifester pour soutenir les victimes, quelle incohérence mon dieu tout puissant ? Voici la conclusion nauséabonde de  cette déclaration  farfelue;  au peuple et à l’opinion internationale de juger :

« C’est pourquoi A.P.P. appelle tous ses cadres et militants à s’abstenir de participer, sous quelque forme que ce soit, à la marche du 29 avril. Tous ceux qui parmi eux qui enfreindraient cette directive n’engagent que leur responsabilité personnelle. » Nouakchott, 23/04/2014,  signé Le bureau exécutif  de l’APP.

Ma conclusion sera celle là, les haratine ne doivent leur premier mouvement de libération et  d’émancipation qu’à deux étudiants en diplomatie non à Messaoud Ould Boulkheir comme le chante son parti (APP) en toute circonstance. Il s’agit de : l’ambassadeur  Bilal Ould Werzeg, un retraité de la diplomatie Mauritanienne à Nouakchott que vous pouvez consulter à tout moment et l’ex-consul général, le Docteur Mohamed Yahya Ould Ciré qui vit en France modestement non comme un Messaoud qui a utilisé la question des damnés victimes de l’esclavage comme un ascenseur social vivant dans une maison huppée sur des dunes de sables à l’abri de tout besoin comme le roi des pétrodollars du Golf. Ould Ciré subit une injustice jamais réparée au temps du dictateur Ould Taya, son excellence Boidiel Ould Houmeid président du parti El-Wiam peut en témoigner ; alors il se refugie en France, crée la première association des haratine en Europe (A.H.M.E)  qui a servi comme moteur propulseur au devant de la scène internationale les problématiques de droits sociaux, culturels, économiques et Politiques des haratine. Cet homme a soutenu une brillante thèse sur la question de l’esclavage éditée dans un livre vendu dans le monde entier sous le titre : « L’abolition de l’esclavage en Mauritanie et les difficultés de son application ». Comment Messaoud et ses partisans peuvent ils continuer à salir l’image gratuitement des cadres haratine qui cherchent à arracher leur droit d’appartenir à l’humanité dans un pays classé comme première puissance esclavagiste au monde avec des accusations grotesques telles que  fauteurs de troubles, menace à l’unité nationale, d’opportunistes, d’antipatriotiques, ect… ? Doit-on accepter que l’APP piétine les droits des haratine pour régler des comptes à leurs anciens compagnons d’El-Moustakbal dirigé par Mohamed Oud Borboss et le syndicaliste Samory Ould Beye ? Les haratine qui sont les premiers concernés, doivent siffler rapidement la fin de la recréation pour l’APP que dirige Messaoud Ould Boulkheir et de tous ceux qui tentent de freiner leur libération, leur émancipation à des fins personnelles.

Sidi Ould Dah

Mail: sidi.oulddah@yahoo.fr

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge