Echos et réactions du Ligha Chaab : Entre satisfaction et déception

leqaa chaab 2013- toute l_equipe
Les réactions et commentaires des mauritaniens des divers horizons de l’émission  Grand Oral du Président de la République, organisée mardi dernier, dans la capitale du Hodh Charghi Nema continuent d’occuper le devant de l’actualité.

Tous n’y sont pas allés de la même manière. Alors que certains créditent ce Lighaa Chaab de succès éclatant, d’autres parlent plutôt de comédie jouée dans un nouveau costume. Les questions très attendues à cette grande rencontre de la part des journalistes choisis pour secouer le Président n’ont malheureusement pas été posées.  Deux interrogations soulevées par Rapideinfo, se rapportant au froid entre Nouakchott et Rabat d’une part et entre Ould Abdel Aziz et le duo Ely –Bouamatou, sont restées sans réponse, malgré leur pertinence par rapport à d’autres questions de ce Lighaa.

On s’en réjouit qu’à même, puisqu’il est déconseillé de s’interposer entre les cousins et que pour le Président, la réplique  « Ma Yei-nikoum «  (cela ne vous regarde pas. Le linge sale se lave en famille  »)  était possible à 90%. A propos de vos questions posées par les contradicteurs, elles ont toutes représenté un exercice facile pour le Président  face à des médias non expérimentés et mal aguerris à la responsabilité du devoir envers la profession. Parmi ces centaines de réactions sur la toile, nous avons sélectionné quelques unes qui reflètent cette divergence des impressions des citoyens sur ce Grand Oral :

Chapeau  à Kassataya

  « Exception faite de l’intervention de mon ancien ami à Taqadoumy (français) et directeur de Kassataya Abdoulaye Diagana, personne ne s’est distingué dans Lighaa Chaab. Des questions superficielles dont certaines sont des opinions et d’autres des positions. Tous lisent leurs questions écrites devant eux, aucune évidence présente ni audace pour détromper un président, que l’orgueil, le bas niveau culturel et l’expérience politique rendent facile à piéger.

Le Président voltairien

– Cet homme nous parle de la lutte contre Tesdar (promenade amoureuse) en augmentant le prix à la pompe.

– qualifie la cherté de vie de conséquence de la hausse des prix en tant que phénomène positif justifiant l’augmentation des salaires,

– Il dit à propos de la balle amie, qu’il était légèrement blessé par un officier de l’armée. La vérité est qu’il est un lieutenant et non officier, que la blessure a nécessité 4 opérations chirurgicales

– Il a cité des statistiques fictives dont il n’a pu citer aucun chiffre  sans le rechercher de nouveau sur le PC, alors qu’il répète « je suis le chef de l’Etat et ce que je vous dis est bien vérifié.

Ces remarques rappellent le personnage fataliste Pangloss de Voltaire pour lequel « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles»

Un éclatant succès

La sortie médiatique du président était réussie à l’extrême. Il a suscité une vague massive de satisfaction populaire, posé les points sur les i dans de nombreuses questions et mis à nu les tentatives de diffamations rapportées sur sa personne.

Il a présenté également des chiffres pertinents qui plongent les autres parties dans le mutisme, chevauchant avec aisance sur les chemins qui permettent de constater la vérité.

Un autre a bien aimé l’utilisation par Monsieur le président des indicateurs qui ont été annoncé publiquement et c’est  indépendamment de leur fiabilité vivement contestés par certains commentateurs, c’est, il faut l’avouer, un signe évident de modernité … Mais je n’ai pas pu tenir la présence massive des laudateurs et prévaricateurs qui ont mis à genou ce pays et qui applaudissent à ce Grand Oral comme des sauveurs.

Source : rapideinfo

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind