Education : Révision des horaires des examens nationaux

nationauxLes horaires des examens doivent être révisés d’urgence. Le BAC et le BREVET doivent avoir des horaires identiques aux horaires d’étude ordinaire, 8h – 14h.
Pour le confort moral et physique des élèves, pour une plus grande homogénéité des épreuves, pour que le travail accompli le soit dans les meilleures conditions humaines et matérielles possibles.
Les élèves, les professeurs, les parents d’élèves et l’administration scolaire souffrent de cette situation, à cause de l’éloignement et des problèmes de transport, de logistique et d’intendance.
Certains élèves, surtout les plus démunis, préfèrent attendre au soleil, sans déjeuner, les épreuves de l’après-midi. Et, le moment venu, ils sont au bord de l’inanition et trop fatigués, pour fournir les efforts requis par leur examen.
Ceux qui ont les moyens de partir et de revenir, ont à peine le temps d’arriver chez eux qu’il est déjà temps de repartir. Et psychiquement et même physiquement, le résultat est le même.
Il faut ménager leur moral, leurs corps et leur capacité d’endurance. Donc, en se basant sur mon expérience de membre de l’enseignement, actif sur le terrain, je propose que les épreuves se poursuivent jusqu’à 14h ou 15h, comme les élèves ont l’habitude de faire, au cours de l’année scolaire. Ce qui leur a permis, depuis le temps qu’ils y sont soumis, de s’y habituer, et d’être aguerris face à ce genre de situation, en l’occurrence les examens en mode journée continue et de pouvoir fournir le meilleur d’eux-mêmes et subir leurs examens dans les meilleures conditions possibles.
Et qui sait ? Cela permettra peut-être d’obtenir un meilleur taux de réussite à ces examens.
Dans le cas d’examens en journée continue, seules leurs connaissances seraient mises à l’épreuve et non leur résistance physique. Ce ne sont encore que des enfants fragiles et en prise avec la crise de l’adolescence.
J’ajouterai aussi, et ce n’est pas moins important, que l’horaire de l’instruction civique ne doit pas être moins de 2H par semaine, aussi bien au collège qu’au lycée. L’instruction civique inculque le civisme aux enfants, forme le futur citoyen, celui qui a conscience qu’il appartient à une nation et non une tribu ou autre groupuscule étroit et étriqué et apprendre enfin le concept d’intérêt général, au lieu de l’intérêt particulier qui semble gérer la vie de son entourage et qui est l’un des pires maux de ce pays.
Pour terminer, j’attire l’attention de ceux qui définissent les horaires et les coefficients dans ce pays, qu’en une heure de temps aucun professeur, fût-il superman, ne peut enseigner quoi que ce soit. A peine aura-t-il fini de faire l’appel que l’heure serait écoulée. Donc, un horaire pair est déjà à lui seul un stimulant pédagogique et académique.

Une educative

Source : Adrar Info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge