Elections législatives et municipales : Le scrutin se déroule malgré les difficultés des électeurs de comprendre le vote

Election  AZIZ- bureau sebkha et elmina - RIMWEB.NET

 RIMWEB © Les Mauritaniens se rendent aux urnes depuis ce matin du 23 novembre pour élire les députés et les maires. 1.089.000 électeurs sont inscrits sur le fichier électoral et doivent accomplir leur devoir civique en vue de ces élections législatives et municipales. Le scrutin a démarré à 7h du matin à Nouakchott et dans l’ensemble du territoire. Si aucun incident, ni débordement n’ont été signalés, les électeurs ont éprouvé cependant d’énormes difficultés pour voter.

Enfin, après deux ans d’attente, les électeurs mauritaniens se rendent aux urnes pour les élections législatives et municipales. Le scrutin qui a démarré très tôt ce matin du 23 novembre, se déroule sans incident selon nos reporters sur le terrain. Les électeurs ont commencé à afflué vers les coups de 10h-11h dans les centres de la capitale, de Sebkha, d’El Mina et à la banlieue de Tarhil. A l’Ecole 5 de la Médina R, les opérations de vote ont démarré sans les représentants de l’Observatoire national des élections (ONSEL) dans les deux bureaux de vote, confient les présidents de bureaux. Quelques représentants seulement également ont été au rendez-vous (2 dans le premier bureau et 3 dans le deuxième). L’affluence n’était pas au rendez-vous.

Au bureau n°67 du Domaine où le président Mohamed Ould Abdel Aziz a voté, le rythme était normal. Le premier citoyen mauritanien après avoir voté, a déclaré que « l’opposition a raté un rendez-vous très important» a-t-il dit. «Tous les partis qui ont boycotté,  ont raté une bonne occasion. Ils se retrouveront dans une situation qui ne leur permettra  plus d’être à l’Assemblée. Durant 5 ans  ils ne participeront pas au débat politique», a-t-il ajouté soulignant que le pouvoir avait ouvert le dialogue et les concertations afin de donner l’occasion à tous les partis d’aller aux élections. Toutefois, il s’est réjoui du bon déroulement du scrutin. «Les élections se déroulent dans la discipline et la transparence. Ce vote d’aujourd’hui est une victoire pour la démocratie » a-t-il conclu.

Grande affluence, électeurs en difficulté

A Sebkha, précisément au centre de vote du lycée, 6 bureaux de vote sont ouverts. Une grande affluence des électeurs a été constatée à l’intérieur comme à l’extérieur. Des électeurs comme les présidents des bureaux de vote ont été unanimes sur la lenteur du scrutin pour la simple raison que «les électeurs ne comprennent pas le système de vote » note, Abdallah Ould Miské président du bureau de vote n°13 où 750 électeurs sont inscrits. C’est l’un des bureaux les plus grands en termes de nombre d’inscrits. «Ils ne savent pas comment voter et ils demandent à ce qu’on les aide, ce qui n’est pas possible aujourd’hui» a-t-il poursuivi. Seul 72 électeurs ont déjà voté lors de notre passage à 10h. Ce que confirme Abdou Ould Mohamed représentant du parti APP. « C’est bien dommage que les électeurs méconnaissent le vote » a-t-il dit. Une responsabilité qui incombe aux partis politiques mais surtout à la CENI. Même constat dans les autres bureaux de vote du même centre.

A la mairie d’El Mina, les bureaux 7 et 8 ne désemplissaient pas. Les problèmes techniques ont été constatés notamment en ce qui concerne la distribution des cartes d’électeurs. D’ailleurs ici, ce sont des tierces personnes qui distribuent les cartes à la place de la CENI (voir photo). Ce que confirme Hamada président du bureau 8 où sur 755 inscrits, 150 seulement ont pu voter jusqu’à 12h pour un scrutin ouvert à 7h00. Contrairement aux autres bureaux de vote de la capitale, les membres de l’observatoire des élections et les représentants de partis étaient présents lors de l’ouverture du scrutin. La lenteur du vote, selon le président s’explique par le fait que « beaucoup d’électeurs ne détiennent pas leurs cartes et il faut les chercher. Certains ne figurent même pas sur notre liste» a-t-il dit. «C’est la faute à la CENI qui n’a pas distribué les cartes à temps » peste un électeur dans les rangs. «C’est maintenant que les gens commencent à récupérer leurs cartes par le canal de ces gens-là qui ont fait sortir les cartes des bureaux de vote pour nous les donner» poursuit-il. «Ce qui n’est pas normal» surgit un autre électeur. «C’est un manque d’organisation de la CENI sinon aucune autre personne ne doit distribuer les cartes si ce n’est pas la CENI». Malgré ces imperfections, les opérations se déroulaient dans le calme, aucune bousculade encore moins de débordements. La sécurité étant au rendez-vous.

A l’école 1 de Mékeu 1 à Tarhil, banlieue de Nouakchott, plus précisément au bureau 40, sur 475 inscrits, 100 électeurs ont déjà voté à 12h30 pour un scrutin qui a ouvert à 8h. Un retard selon le président Boye Mkhatry, dû au fait que les représentants de partis étaient arrivés en retard. Mieux, « certains électeurs viennent sans cartes tandis que d’autres n’en ont pas», a-t-il dit. Même son de cloche au bureau 51 du même centre où le président Youba a indiqué que « le seul problème ce sont les cartes d’électeurs et les bulletins de la liste des femmes qui sont difficilement détachables ». Dans ce centre, l’affluence des femmes était plus grande. L’une d’elle, Aïssatou Mint Sidate, a profité de l’occasion pour exprimer les besoins de la localité. « Nous manquons des services sociaux de bases ici. Nous voulons que le président (des pauvres ndlr) s’occupent de nous. Nous n’avons pas d’électricité. Le seul poste de santé qui existe depuis deux ans, n’est pas encore opérationnel» a-t-elle souligné non sans afficher son soutien au parti UPR dont elle garde l’espoir.

Dans l’ensemble, les problèmes soulevés relèvent de la compétence de la CENI qui a failli à sa mission. En tout cas, le scrutin risque d’enregistrer des votes nuls parce que les électeurs n’ont pas été suffisamment sensibilisés sur le système de vote.

Badiana

 RIMWEB

RIMWEB VOUS Y MENE EN IMAGES…………..

 

Source : RIMWWEB

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge