Electricité tirée du gaz: La SPEG s’évapore!

gazMauriweb : Le Gouvernement mauritanien aurait décidé de dissoudre la société SPEG (Société de Production de l’Electricité à Partir du Gaz) qui devait assurer l’approvisionnement du pays en électricité tirée du champ pétrolier de Banda, apprend-on de source informée à Nouakchott.

Le Projet présenté en fanfare par les autorités de Nouakchott visant à produire 350 MW dans une première phase et 700 MW à terme afin de «permettre aux opérateurs miniers du pays de disposer d’une source d’énergie compétitive pour leurs activités industrielles  et à la Société Mauritanienne d’Electricité (SOMELEC) de renforcer ses capacités énergétiques en vue de garantir l’accès à l’électricité aux populations» est donc avorté avant même de voir le jour. Les déboires du principal opérateur Tullow Oil ainsi que le suivi cacophonique par le ministère du pétrole ont précipité l’échec du projet.

La mise en place du projet avait conduit l’Etat à des dépenses faramineuses pour la mise en place d’une centrale thermique duale financée à concurrence de 153, 8 millions d’euros à l’issue d’un marché polémique attribué à la société finlandaise Wartsila.

Le bémol mis par les autorités mauritaniennes sur la SPEG contrarie également les annonces de distribution d’électricité à des pays voisins comme le Sénégal qui avait fondé beaucoup d’espoir sur sa réalisation et sur son propre approvisionnement de la Mauritanie en 2015..

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge