Eliminatoires CAN 2017 : Les espoirs s’amenuisent pour la Mauritanie

espoirsEn match comptant pour la 5ème journée des éliminatoires de la CAN 2017 prévue au Gabon, les Mourabitounes ont été battus à domicile par les Lions indomptables duCameroun sur le score étriqué d’un but à zéro (0-1). Un but inscrit à la 29èmemn de jeu.
Ce score était resté inchangé jusqu’à la fin du temps réglementaire. Le public était venu nombreux appuyé par le comité des supporters du 12ème Gaïndé du Sénégal section Mauritanie venu apporter son soutien aux Mourabitounes.
Le rêve des Mauritaniens s’est brisé. Ils doivent encore patienter jusqu’en 2019 pour tenter une qualification en CAN. Car, les chances de qualification de laMauritanie dans cette compétition sont minces. A l’issue de la rencontre du vendredi 03 juin dernier à Nouakchott, face au Cameroun, les Mourabitounes n’ont pas pu renverser la tendance. Les protégés de Corentin Martins se sont inclinés à domicile sur le score d’un but à zéro (0-1) face aux Lions indomptables du Cameroun.
Pourtant les protégés de Martins étaient bien entrés dans le match dès la 2ème mn avec une chaude alerte qui a failli faire mouche. Plus d’un quart d’heure, les Mourabitounes ont pris le match en main menaçant même d’ouvrir le score face à une équipe camerounaise visiblement prenable.
Jouant prudemment, les Camerounais ont profité d’une erreur de la défense qui espérait bénéficier d’un coup franc suite au fauchage du capitaine Oumar Ndiayedans la surface de réparation. Salli Edgar (N°11) bien positionné, a frappé droit dans les buts de Souleymane Diallo qui n’a fait que constater les dégâts. L’arbitre malgache pointe le rond central validant ainsi le but à la surprise des joueurs mauritaniens. Les Camerounais prennent l’avantage dans ce match et ferment les couloirs de jeu. Toutefois, Abdoul Bâ avait profité d’un cafouillage à la 42ème mn dans la surface névralgique des Camerounais mais son tir est renvoyé par le poteau. Ce score donc sera resté jusqu’à la pause.
A la reprise, les Mauritaniens reprennent les options offensives mais Ismaël Diakité et Moulaye Ahmed Bessam n’ont pas réussi à passer le rideau défensif des camerounais. Aussi, Boubacar Baguili, qui est passé à plusieurs reprises comme à la 55ème mn, n’a pas pu concrétiser ses chances devant les buts camerounais. Il récidive à la 60ème mn mais sans succès. A la 69ème mn, Diaw El Moustapha sera expulsé pour avoir frappé un joueur camerounais Toko Ekambi (n°15) qui l’avait provoqué intelligemment. C’était le désespoir. L’équipe mauritanienne est numériquement diminuée.
Malgré les changements opérés par Martins et la détermination des mauritaniens galvanisés par un public acquis à leur cause, les Camerounais ont bien barricadé leur surface avec un rideau défensif bien en place. L’arbitre malgache qui consultait sa montre à tout instant siffle la fin du match qui voit les Camerounais se qualifier et les Mauritaniens faire profil bas. Toutefois, il faut noter que malgré cette défaite synonyme d’élimination, les joueurs ont bien mouillé le maillot.
Les Mauvais perdants
Des comportements indésirables ont été constatés au cours de la rencontre. Des supporters qui jetaient des bouteilles d’eau au banc camerounais dont une a atteint la tête de l’entraîneur Hugo Broos. De l’autre côté des découvertes, même scénario avec une bouteille qui a blessé un policier à la tête. Ces comportements qui n’étaient pas du goût de la fédération pourraient porter préjudice à la Mauritanie dans les échéances futures. Mais certainement, le Cameroun ne tiendrait pas compte à cause de leur qualification arrachée grâce à la contre performance des Mauritaniens. Aussi, pour effacer ce désagrément, les Mauritaniens ont applaudi les Camerounais pour saluer leur qualification.
Chapeau au 12ème Gaïndé de Mauritanie
S’il y a une satisfaction à l’occasion de ce match, c’est la mobilisation du public sportif mais surtout des supporters du 12ème Gaïndé du Sénégal, sectionMauritanie venu offrir ses services à la fédération de football. Sous la houlette deMamadou Niass Diagne, son président, le 12ème Gaïndé a mobilisé la communauté sénégalaise et a donné le meilleur de lui-même au niveau du flanc droit de la tribune découverte avec une banderole où l’on peut lire « Le 12ème Gaïndé soutient les Mourabitoues, vive l’amitié sénégalo-mauritanienne ». Avec 15 griots et leurs tambours majors, les supporters sénégalais ont montré qu’ils étaient de tout cœur avec les Mourabitounes. Mais aussi et surtout que laMauritanie reste leur deuxième patrie. Bravo le 12ème Gaïndé mais aussi, chapeau au président Ahmed Ould Yahya qui a vite compris en accompagnant le 12ème Gaïndé, dans cette mobilisation.
L’organisation, la fausse note
Une fausse note est venue augmenter le courroux des supporters. C’est le nombre impressionnant de forces de sécurité qui n’ont fait que brutaliser les gens et même les journalistes que nous sommes. Les policiers n’ont aucun égard sur les personnes qui se sont déplacées pour la circonstance. Débordés, ils emploient les fouets et bousculades pour disperser les gens. C’est le moment d’attirer l’attention de la fédération de football sur l’égard qu’il faut accorder à la presse comme dans tous les autres pays.
Eriger une porte spécialement pour l’accès des journalistes au stade serait salutaire pour épargner à cette corporation des brimades de la police. C’est toujours le problème de l’organisation qui se pose avec acuité. Ne faudrait-il pas ouvrir les portes à la mi-journée lors des rencontres du genre, pour éviter les bousculades et les encombrements qui énervent les policiers ? C’est là toute la question.

I.Badiane

Source : Journal Tahalil

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge