Ely Ould Mohamed Vall : le passé est fort compromettant pour qui veut passer BLANC comme neige

Mohammed_VallBulletin blanc, carrière blanche, tout blanc. C’est tel que l’ancien Chef de l’Etat, Ely Ould Mohamed Vall veut se présenter à la communauté internationale après avoir bien compris que le peuple mauritanien, cerne tous ses secrets compromettants depuis la sureté au palais présidentiel.
C’est aussi tel qu’Ely Ould Mohamed Vall veut apurer son lourd passif en défendant la thèse selon laquelle, le système politique cherché par le CMJD a été dévoyé de sa trajectoire initiale.
Ely n’est pas l’artisan du coup d’Etat du 3 août 2005 comme il le prétend et le défend sur toutes les tribunes. Il dormait quand des vaillants officiers l’ont réveillé, pour lui proposer de bonne foi de diriger une transition politique militaire qu’il est le premier à mériter, en raison de son âge et de son expérience.

Fin tacticien et chef depuis plus de deux décennies de la sûreté nationale, il jurat depuis d’élargir son empire et d’imposer son empreinte à la future nomenklatura politique, de sorte qu’elle soit taillée sur sa propre mesure, lui permettant de rééditer sa longévité à la DGSN au palais présidentiel.
Quand vint l’élection présidentielle civile, avant laquelle, il a tenté en vain son bulletin « BLANC », il opta pour un délit de parenté matrimoniale en faveur d’Ahmed Ould Daddah, croisant le fer avec ses frères d’armes, plutôt favorables à Sidi Ould Cheikh Abdallahi.
Le reste du scénario est fatal pour l’ex Chef d’Etat qui, s’est fait grillé à l’élection présidentielle dans laquelle, il est sorti avec un score humiliant, loin derrière les candidats les moins réputés de la scène politique.
L’homme a été totalement déçu par score proche de zéro, réalisé au cours d’une consultation électorale où il devait être favori, après deux années de transition militaire.
Par vindicte ou pour laver l’affront, Ely sillonne depuis le monde entier pour présenter le pouvoir démocratiquement élu de Nouakchott sous des mauvais draps, cherchant à tout prix à étouffer l’économie en plaidant en défaveur des financements auprès des bailleurs de fonds.
Il regagna par la suite le forum de l’opposition, où il ne tardât pas à comprendre qu’il est en territoire politique ennemi, se trouvant du coup entre le marteau du pouvoir mauritanien et de l’enclume des opposants, bien édifiants sur son sens lucratif.
Ses hostilités n’ont cessé de monter en flèche avec des interviews accordées à des médias français et parfois sénégalais ou mauritaniens dont l’objectif est de discréditer le régime mauritanien et de le déclarer de pouvoir peu fréquentable.
Une campagne à visage découvert sanctionnée par des fiascos répétés qui n’ont encore convaincus Ould Mohamed Vall que sa carrière politique est une parenthèse à jamais fermée et que son passif, même passé sous silence, est toujours en hibernation, n’attendant pour se réveiller qu’un retour impossible de l’homme aux cercles de décision.
Mais à son grand dam, n’est-il pas privilégié pour lui de rester à l’incognito pour ne pas être appelé à rendre des comptes.
La rédaction
Rapideinfo, nouvelles de Nouakchott : Rapide info

Rapide info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge