Emploi, jeunesse et sport: Les Ministres du G5/Sahel adoptent leur Feuille de route

Mahamane_Baby_549998220Inter de Bamako: Le Ministre de l’Emploi, de la Formation Professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, M. Mahamane BABY, a pris part, à Nouakchott, le vendredi 03 avril 2015, à une réunion des Ministres en charge de la Jeunesse des pays membres du G5/Sahel.

Le pays-hôte, la Mauritanie, y était représentée par deux Ministres, M. NANI Chrougha et Dr BA Coumba, respectivement Ministre des Pêches, Ministre des Affaires Economiques et du Développement de la Mauritanie par intérim, et Ministre de la Jeunesse et des Sports de la République Islamique de la Mauritanie.

Le Niger y a également répondu présent à travers son Ministre de la Jeunesse et des Spots, en la personne de M. Abdoulaye DAN MALIAN ; alors que le Ministre Tchadien de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, M. Abdoulaye NGUARDIGUINA, et son homologue burkinabé, M. Salifou DEMBELE, Ministre de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et de la Jeunesse du Burkina Faso, étaient empêchés. C’était naturellement en présence du Secrétaire permanent du G5/Sahel, M. Najim El Hadj MOHAMED.

Ladite réunion a débouché sur la création d’un « Cadre de concertation et de coopération» entre ces 05 pays du Sahel en matière d’emploi, de jeunesse et de sports, mais aussi, la mise en place d’une «Structure de coordination» en collaboration avec le secrétariat permanent du G5/Sahel et les partenaires de coopération intéressés par les questions liées à la jeunesse.

En effet, la création de ce cadre et la mise en place de cette structure sont des réponses à la volonté politique fortement exprimée par les Chefs d’Etat du G5/Sahel pour promouvoir le développement inclusif de nos pays respectifs à travers cet organe de coopération sous-régionale, mais aussi, en raison de la transversalité du poids démographique de la Jeunesse au sein des Etats membres du G5/Sahel.

Leur création et/ou mise en place est également motivée par les défis majeurs auxquels la Jeunesse est confrontée à travers l’insécurité, le chômage, l’exode rural et la migration ; sans oublier la nécessité d’élaborer une «stratégie intégrée» des pays du G5/Sahel prenant en compte l’ensemble des problématiques liées à la Jeunesse. Les Ministres initiateurs de ce cadre et de cette structure ont été aussi guidés par l’importance de la mise en place d’un «plaidoyer» pour la mobilisation des ressources financières en faveur des programmes destinés à l’emploi, à la promotion du sport et aux loisirs.

Aussi, pour la matérialisation de ce cadre et de cette structure, les Ministres du G5/Sahel se sont-ils dotés d’une Feuille de route en quatre (04) étapes : la réunion du Comité Technique, composé de cinq (05) experts du G5/Sahel, du 02 au 04 mai 2015, à Bamako (Mali), pour élaborer une «Note conceptuelle pour une stratégie intégrée de la Jeunesse, de l’Emploi et des Sports», suivie d’une réunion des Ministres en charge de la Jeunesse, du Sport et de l’Emploi, du 04 au 05 mai 2015, pour finaliser ladite note conceptuelle ; la création d’un « Mécanisme d’échanges et d’informations» entre les Ministres en charge de la Jeunesse, des Sports et de l’Emploi pour échanger sur le «processus d’élaboration» de cette stratégie et sur toutes les questions relatives à la Jeunesse, au mois de mai 2015 ; la réunion des Ministres en charge de la Jeunesse, en prélude au Sommet des Chefs d’Etat du G5/Sahel, pour finaliser la note conceptuelle ; et la soumission de la note conceptuelle aux Chefs d’Etat du G5/Sahel pour adoption au prochain sommet.

Source : Cellule de communication du MEFPJCC

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge