En visite au lycée, le wali du Guidimakha dément l’existence de vaccin et rassure sur la sécurité.

En visite au lycée, le wali du Guidimakha dément l’existence de vaccin et rassure sur la sécurité.

Au pays de chi’tari et de mawmouskilla, les nouvelles surtout celles qui font paniquer ne font défaut. La semaine dernière, à Sélibaby et ailleurs dans la région, des rumeurs ont fait circuler l’existence d’une voiture en provenance des hodh, à son bord une équipe de personnes à leur possession des vaccins.

La psychose était grande surtout en milieu scolaire où des telles informations ont créé la panique. Sans tardé certains parents se sont précipités vers les écoles à la recherche de leurs enfants .Plusieurs écoles fondamentales ont été donc vidés de leurs apprenants au premier jour lorsque la rimeur circula. Cette fausse information ou alerte a coïncidé avec un mini mouvement d’élèves du lycée qui sans tardé ont demandé audience auprès du wali afin de soumettre leurs doléances relatives au manque des profs et autres les concernant.

C’est dans ce contexte que Mr Mohamed Ould Kehel, wali du Guidimakha a effectué une visite au lycée de Sélibaby le vendre 30 Janvier 2015 pour démentir de façon catégorique l’existence d’une telle voiture et a rassuré les lycéens d’être en sécurité. Et d’ajouter que les doléances de ces derniers seront satisfaites. Lors de sa visite, le représentant de l’exécutif régional était accompagné du Hakem de Sélibaby et d’Ely Ould Ethmane, directeur régional adjoint de l‘éducation nationale qui ont abondé dans le même sens.

Accueilli par Mr Yacouba Fofana, le proviseur entouré de ses proches collaborateurs à son arrivée dans l’établissement, le wali s’est rendu dans des classes afin de rencontrer les élèves et discuter avec eux sur des sujets les concernant et d’autres qui font couler de salive dans la capitale régionale du Guidimakha.

En 5AO, l’hôte du plus grand établissement secondaire de la wilaya a tenu d’abord à remercier les délégués des élèves qui étaient venus au nom de leurs collègues exposer leurs difficultés d’ordre scolaire pour ensuite leur rassurer de la volonté de la disponibilité de l’administration à régler les problèmes des apprenants en particulier et des populations en général . Pour les hommes avertis, cette visite de démenti et de sensibilisation dans les établissements est nécessaire. Car sans elle les campagnes vaccinales qui suivront ne pourront réussir. Il faut alors créer un cadre de confiance entre les populations qui auront besoin d’être vaccinées et les équipes qui seront chargées d’exécuter ce travail salvateur.

Amadou Bocar Ba/Gaynaako.

SelibabyEn visite au lycu00E9e

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge