Enlèvement de Berenyss, 7 ans: la chasse à l’homme se poursuit

photographie-recente-de-berenyss-7ans-cheveux-bruns-longs-qui-a-disparue-le-23-avril-2015-a-15h05-a-sancy-le-haut-en-meurthe-et-moselle-elle-porte-une-jupe-a-volants-blancs-et-un-haut-multicolore_5326859Des dizaines de gendarmes restent mobilisés pour retrouver le kidnappeur de Berenyss, 7 ans. L’homme a « déposé » la fillette dans les Ardennes, huit heures après son enlèvement en Meurthe-et-Moselle. Le point sur l’affaire.

L’alerte enlèvement a une nouvelle fois porté ses fruits: Berenyss, 7 ans, a été retrouvée saine et sauve près de huit heures après son kidnapping. La fillette a été déposée par son ravisseur devant une maison, à 80 km de son domicile. La chasse à l’homme se poursuit pour le retrouver. Le point sur l’affaire.

 Que s’est-il passé ?

Berenyss disparaît jeudi à 15 heures alors qu’elle joue à moins de 100 mètres du domicile familial, sur la place de Sancy, un village de 350 habitants en Meurthe-et-Moselle. Son vélo est retrouvé dans une rue voisine. Le village est alors quadrillé par la mère de famille aidée par des voisins, avant que les gendarmes soient prévenus. Rapidement, l’enquête s’oriente sur la piste d’un fourgon blanc – une Kangoo – conduite par un homme d’une quarantaine d’années. Le véhicule avait été repéré sur les lieux par plusieurs habitants.

Pourquoi l’alerte enlèvement a été déclenchée si tardivement ?

L’alerte enlèvement a été déclenchée peu avant 21 heures. En cause: les conditions très strictes de sa mise en place. Elle ne peut être lancée que si le kidnapping est avéré, et pas seulement en cas de disparition. Or personne n’a assisté à l’enlèvement de Berenyss. Mais c’est sur la base des premiers témoignages – et notamment du fait que plusieurs témoins ont vu cette camionnette tourner dans la ville – que la décision a été prise. Depuis sa mise en place en 2006, l’alerte enlèvement – déclenchée 14 fois – a toujours porté ses fruits.

Comment a-t-elle été retrouvée ?

Outre l’alerte enlèvement, un important dispositif de recherche a été mis en place. Une centaine de militaires, dont 30 gendarmes mobiles, un hélicoptère et deux équipes cynophiles (des chiens) ont été mobilisés. Selon le procureur, c’est peut-être l’ampleur du déploiement qui a conduit le ravisseur à relâcher l’enfant.

Vers 23 heures, le kidnappeur a en effet déposé Berenyss devant une maison de Grandpré, un village des Ardennes à deux heures de chez elle. La fillette a frappé à la porte et a été recueillie par sa propriétaire, médecin de profession. « La petite est rentrée, elle ne pleurait pas, a-t-elle raconté sur RTL. Elle m’a dit « c’est un monsieur qui m’a déposé » (…) Quand je lui ai demandé son nom, son prénom, elle a su me dire tout ça très tranquillement et j’ai cherché sur Internet pour avoir un numéro de fixe, le fixe a répondu, le papa était en pleurs ».

Chasse à l’homme

La fillette est actuellement hospitalisée et sera entendue dans la matinée par les enquêteurs. Le procureur a précisé qu’elle a raconté n’avoir « pas été victime de violences, ni physiques, ni sexuelles ». Malgré l’heureux dénouement, son témoignage sera précieux pour retrouver son ravisseur. Pour l’heure, les enquêteurs se concentrent sur la piste du conducteur de la Kangoo blanche « parce que c’est a minima un témoin ».

Source: L’Express

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge