Enquête sur les mobiles de mise en liberté du meurtrier de feu Khadouj une semaine avant le crime horrifiant du marché de la capitale

meurtrier de feu Khadouj Mint Abdel Majid, en l’occurrence Dahi Ould VeraouiUne décision officielle portant le lancement d’une enquête urgente pour connaître les mobiles qui avaient conduit à la mesure judiciaire ordonnant la mise en liberté du meurtrier de feuKhadouj Mint Abdel Majid, en l’occurrenceDahi Ould Veraoui,déféré devant la justice le 1er décembre courant par le commissariat de police de Sebkha 2, par PV retraçant toutes les preuves matérielles de sa culpabilité, a été mise sur les rails.

Dahi, le tueur impitoyable de la commerçante du marché de la capitale deNouakchott, accusé selon le même PV précité de port d’objets utilisés dans les délits de vol, du banditisme et de consommation de stupéfiants, a été cependant relaxé par le juge, sans faire l’objet de la moindre instruction de poursuite.

Une mesure qui a profondément surpris le les éléments de la police qui avaient accompagné le meurtrier. Le commissaire de police Abdallahi Ould Habab, qui a déféré le criminel devant la justice, n’en revient pas de cette décision irrégulière et à haut risque.

Dahi aurait même menacé la police après la décision prise par le juge de le relaxer.

Le dossier N° 16 du 1er décembre 2015 de Dahi a été rouvert afin d’identifier les raisons qui ont conduit le juge à accorder la liberté à un criminel pris en flagrant délit et les insuffisances dont il a bénéficiées pour être relâché afin d’exécuter son abominable crime du marché de la capitale.

La police se plaint de déployer d’énormes efforts et de s’exposer à tous les risques pour arrêter les criminels, au moment où la justice les relâche pour replonger de nouveau dans l’exercice de leurs actes criminels.

Traduit de l’Arabe par Cridem

Source : Taqadoumi

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge