ENSEIGNEMENT : 1576 élèves exclus de l’examen du baccalauréat pour fraude


©  Rimweb.net – le 19 Avril 2013, 1567 élèves gabonais de classe de terminale ne passeront cette année l’examen du eleves au bacbaccalauréat. La décision vient d’être prise par le Ministre de l’Education Nationale, Séraphin Moundounga qui a également demandé aux chefs d’établissements de les renvoyer en classes de première pour faux, usage de faux et diverses irrégularités.

La décision ne fait pas l’unanimité au point que certains syndicats du milieu scolaire commencent par brandir certaines armes. Le Ministre de l’Education Nationale, Séraphin Moundounga a décidé d’exclure environ 1576 élèves de classe de terminale issus des différents établissements secondaires du pays pour un problème de faux, usage de faux et diverses irrégularités.

A cet effet, les dossiers de candidatures à l’examen du baccalauréat de l’enseignement du second degré général de ces derniers, ont été rejetés par la tutelle. Fait qui confirme leur exclusion de participer audit examen.

Selon certaines sources, cette décision a été prise par le ministre de tutelle sur la base de la loi N°0021/201, promulguée par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, le 14 février 2012, et qui institue en son article 90, un numéro identifiant unique pour chaque élève dès son entrée dans le système éducatif national ; l’objectif est de combattre contre le faux et l’usage de faux qui a longtemps gan grainé le milieu scolaire au Gabon avec la circulation de vrai faux documents en l’occurrence des bulletins de notes.

Selon cette loi, le numéro identifiant unique attribué à chaque élève permet d’avoir la traçabilité du parcours scolaire de celui-ci afin d’assurer un meilleur suivi de chacun et d’organiser la mise en œuvre des mécanismes et de réorientation scolaire et universitaire prévus par le titre VI de ladite loi.

Ce dispositif en place depuis près d’un an et contre toute attente pour les élèves, a permis de déceler les tentatives de fraudes enregistrées lors de l’examen des dossiers des 20771 candidats présentés au ministère de l’éducation nationale pour l’examen du baccalauréat.

Sur ces 20771 candidats, on note 1576 cas d’inscriptions irrégulières dont 816 cas dans la province de l’Estuaire, 240 cas dans le Haut Ogooué, 138 cas dans le Moyen Ogooué, 77 cas dans la Ngounié, 31 cas dans la Nyanga, 53 cas dans l’Ogooué Ivindo, 36 cas dans l’Ogooué Lolo, 38 cas dans l’Ogooué Maritime et 124 cas dans la province du Woleu Ntem.

Outre leur exclusion à l’examen du baccalauréat cette année, le Ministre de l’Education Nationale a demandé aux chefs d’établissements qu’ils soient rétrogradés en classe de première.

Une décision semble dure mais dont le bienfondé est salué au regard de la baisse de niveau d’étude que l’on connait au pays depuis de nombreuses années. Les syndicats qui se veulent solidaire des élèves frappés par la mesure dénoncent une sanction de complaisance et estiment que celle-ci devrait être appliquée depuis le début des classes intervenu au mois de septembre 2012.

Un bras de fer s’annonce

Sylvain Moussavou

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge