Envoi de militaires mauritaniens au Yémen : Une décision à hauts risques

militaires mauritaniensL’envoi d’un contingent mauritanien au Yémen ne serait plus qu’une question de jours.
L’accord toujours entouré du plus grand secret aurait été finalisé lors de la dernière visite du président Mohamed Ould Abdel Aziz en Arabie Saoudite, une visite très spéciale au cours de laquelle les autorités du royaume wahabite n’ont pas lésiné sur les moyens en mettant à la disposition du président mauritanien un jumbo jet spécial pour son déplacement.
Le séjour récent à Nouakchott du ministre saoudien de la défense accrédite cette thèse. Quoiqu’il en soi, cette décision du gouvernement soulève un tollé dans les rangs de l’opinion et de la classe politique.
Pour le Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD), un des plus grands partis de l’opposition : «Face au silence coupable des autorités sur ce dossier, eu égard au passé de ce régime habitué à des décisions aventureuses et à des contrats non moins périlleux, soucieux de préserver la vie de nos soldats, eu égard à notre refus de cautionner toute intervention de l’armée hors de son honorable mission qui est de défendre l’intégrité du territoire nationale et de sa souveraineté, notre parti refuse catégoriquement l’envoi de nos forces armées et de sécurité dans n’importe quel conflit hors du pays. Nous considérons que le sang de notre armée est assez noble et précieux pour qu’on la transforme en une vile marchandise que l’on monnaye sur le marché des échanges. »
Mais toutes les protestations risquent de rester lettre morte car le pouvoir fait face à une crise économique aiguë du fait de la chute vertigineuse du cours des matières premières (fer notamment).
Et pour palier le manque à gagner, cette transaction qui se chiffrerait à plus de 500 millions de dollars est une aubaine, un don du ciel qu’il ne faudrait rater pour rien au monde même si en contrepartie, on prend le risque d’envoyer nos soldats à l’abattoir car et ce n’est un secret pour personne, le Yémen constitue aujourd’hui un véritable bourbier et les « Houthis » ne sont pas des enfants de cœur !

Bakari Guèye

Source : Nouakchott Info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge