Envoi d’équipes terrestres de prospection des criquets pèlerins

 équipes terrestresLa secrétaire générale du ministère de l’Agriculture, Mme M’Aïziza Mint Mahfoudh Ould Kerbally, a supervisé, vendredi, dans les locaux du Centre National de Lutte antiacridienne à Nouakchott, l’opération d’envoi de deux nouvelles équipes terrestres de prospection des criquets pèlerins. Ces deux équipes viendront renforcer cinq autres déployées, depuis le début de l’hivernage, au sud et à l’Est du territoire national.

Elle a indiqué, dans une allocution prononcée pour la circonstance, que sur instructions du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, notre pays a fourni de grands efforts dans la lutte antiacridienne et ce à travers une stratégie de prévention basée sur la surveillance permanente des zones de départ et de reproduction des criquets, ainsi que sur le traitement, de manière efficace, de leurs zones de regroupement avant qu’ils n’envahissent le territoire.

Elle a ajouté que les opérations de prospection de criquets pèlerins ont été menées tout au long de l’année écoulée au nord et au centre du pays, c’est à dire, dans les wilayas de Tiris Zemour et de l’Inchiri et se sont concentrées sur le traitement des zones infestées. C’est ainsi que 245 opérations de traitement ont eu lieu sur une superficie de 9000 hectares.

Elle a par ailleurs adressé ses remerciements aux partenaires au développement, notamment la FAO et la Commission de lutte antiacridienne en Afrique de l’ouest pour l’appui généreux qu’elles ne cessent d’accorder au département dans le domaine de la lutte contre les fléaux transfrontaliers.

Pour sa part, M. Atman Mravili, représentant de la FAO en Mauritanie, a salué les efforts déployés par l’Etat mauritanien en matière de lutte antiacridienne, ajoutant que cette lutte était bénéfique pour l’ensemble des pays du Sahel qui ont longtemps subi d’interminables invasions de criquets pèlerins.

Auparavant, le directeur général du Centre National de Lutte antiacridienne, Dr Mohamed Abdellahi Ould Babah, a présenté un exposé détaillé sur les activités de son institution au cours de l’année écoulée, et sur son plan d’action pour l’année en cours.

Ould Babah a également rappelé que le centre a effectué 248 opérations de traitement sur une superficie de plus de 8000 hectares, ce qui a permis de défendre l’Inchiri, Tiris Zemour et les oasis de l’Adrar contre l’invasion des criquets, ajoutant que le centre a élaboré un plan d’action qui prévoie le traitement d’une superficie de 30 à 100 mille hectares. Il a également souligné que l’exécution de ce plan d’action est essentiellement basée sur les ressources propres de l’institution et l’appui de certains partenaires au développement tels que la Commission de lutte antiacridienne en Afrique de l’ouest qui a accordé au centre une aide de 100 mille USD en plus de l’appui de l’Etat qui a doté l’institution de huit véhicules 4X4 d’une valeur de plus de 100 millions Ouguiya.

Le Directeur général du centre a, dans son exposé, abordé les perspectives d’avenir, après avoir souligné l’ampleurs des difficultés auxquelles la lutte antiacridienne fait face, notamment l’étendue du territoire nationale, l’inaccessibilité de certaines zones, ce qui a amené le centre à envisager de tester de nouveaux moyens dont l’utilisation des drones dans les opérations de prospection et ce en partenariat avec les forces armées et de sécurité.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge