Etat de santé du président : L’heure de vérité va-t-elle sonner ?

La vérité sur l’incident qui a failli attenter à la vie du chef de l’Etat est-elle en train de se manifester ? Difficile de savoir par quelle porte elle va sortir et mettre fin aux supputations les plus folles qui circulent à Nouakchott.


En attendant nous essayons de décrypter quelques indiscrétions qui nous parviennent par-ci et par là sur ce qui s’est passé. De leurs recoupements se dégagent déjà quelques pistes sur ce qui pourrait être l’état de santé du président depuis que l’annonce de son retour a été faite avec insistance sans que cela ne se concrétise toujours.

Parmi ces indiscrétions, des sources indépendantes dévoilées par des médecins sur la base de présumées informations sur la fiche de santé du président évoquent une reprise lente du patient qui non seulement a du mal à soigner sa posture debout, mais aurait selon aurait de l’avis des mêmes sources perdu également du poids et fait l’objet de rechutes intermittentes qui risque de perturber encore sa convalescence.

Ce n’est pas pour rien que depuis les premiers jours de sa sortie de l’hôpital Percy, l’homme n’a pas donné des signes clairs de récupération de sa santé. La déclaration de Messaoud puis celle de Fassa n’ont fait qu’accentuer le doute dans les esprits.

De telles appréhensions sur l’état de santé du président de la république semblent d’ailleurs trouver aussi leurs échos dans l’enquête menée par notre confrère à Paris Kassataya, dans laquelle il a tenté sans beaucoup de peine et de ruse à apporter des jets de lumière sur cette ténébreuse convalescence de l’homme fort de la Mauritanie.

Selon Kassataya, qui est le site à donner le premier la nouvelle de la sortie du président de la république de l’hôpital Percy de Clamart dans la banlieue parisienne, grâce à un travail minutieux d’investigation mené par ses journalistes, il a réussi à avoir des informations sûres, vérifiées et recoupées.

Résultat de l’enquête : localisation puis l’entrée dans le bâtiment où se trouve isolé le président accompagné de l’Ambassadeur de Mauritanie en France Mohamed Mahmoud Ould Brahim Khlil, lequel semble-t-il, a accepté après plusieurs hésitations d’informer Ould Abdel Aziz de ses visiteurs imprévus et de le consulter sur la réponse qu’il faut leur donner.

Le diplomate qui est présenté comme étant la personnalité mauritanienne la plus proche du président depuis son évacuation à Paris jusqu’à ce jour, se chargeant de toutes les questions liées à sa santé et à son repos, avait fixé un rendez-vous à nos confrères pour repasser plus tard dans l’espoir de voir le président, surtout après les promesses tenus par kassataya d’entourer du maximum possible de discrétion cette éventuelle exclusivité en menant leur boulot dans les limites de la profession et du respect de la vie publique et privée.

Et depuis, on attend encore que le confrère révèle ces informations qui permettront aux mauritaniens de sortir du long et délétère climat de suspens et des incertitudes qui règne toujours. Espérons que cette fois, c’est la bonne, le cas échéant, le président aurait-il horreur de ces médias qui ont connu leur période de gloire sous son règne ?

 

Source:Cridem

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind