Etats-Unis: le budget du ministère de la Sécurité intérieure en péril

Barack Obama,RFI: Le Congrès américain va-t-il approuver le budget du ministère de la Sécurité intérieure avant que celui-ci soit à court de fonds, vendredi ? Une nouvelle tentative au Sénat a de nouveau échoué ce lundi 23 février au soir et l’administration Obama a multiplié les mises en garde sur les dangers d’une telle situation qui affectera 240 000 employés. Ils seront renvoyés chez eux, ou s’ils sont jugés essentiels, ils devront continuer de travailler, mais sans être payés.

La situation est presque ubuesque : alors même que les shebabs menacent d’attaquer les centres commerciaux américains, le ministère en charge de protéger les Américains risque de devoir cesser de fonctionner, faute d’argent. Ce vendredi 27 février, ses caisses seront vides si le Congrès n’approuve pas son budget.

Les républicains s’y sont opposés dans l’espoir de forcer Obama à renoncer à son plan de régularisation de millions de clandestins décrété après les élections de novembre. Un juge a ordonné sa suspension temporaire la semaine dernière et le ministère de la Justice vient de faire appel. Cette pause dans l’application du décret va-t-elle permettre de sortir de l’impasse en offrant aux républicains l’occasion de débloquer les fonds d’ici vendredi sans perdre la face ? S’adressant aux gouverneurs, le président américain a exhorté le Congrès à agir.

Un « impact direct » sur la sécurité

« Si le Congrès n’agit pas, explique Barack Obama, dans une semaine plus de 100 000 employés du ministère iront travailler sans être payés. Et cela aura un impact direct sur l’économie de vos Etats et sur la sécurité nationale, car le dur travail qu’ils font assure notre sécurité ».

Les analystes pensent que le Congrès approuvera au moins un budget temporaire pour éviter l’arrêt des activités d’une majeure partie du ministère.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge