Etats-Unis: le suspect des attaques de New York et du New Jersey arrêté

officiers-de-police-a-elizabethLa tension est encore montée d’un cran ce lundi 19 septembre à New York. Le suspect présumé des attaques à la bombe samedi à Manhattan et dans le New Jersey a été arrêté après un échange de coups de feu avec la police, selon les médias américains. Il aurait été blessé durant son interpellation.

L’homme en lien avec l’attentat de New York a été arrêté par la police, ont annoncé les chaînes américaines NBC et CNN. Il s’agit d’Ahmad Khan Rahami, un Américain d’origine afghane âgé de 28 ans qui résiderait, selon les premières révélations, à Elizabeth, dans le New Jersey. C’est là où la police l’a interpellé ce lundi, après un échange de coups de feu lors duquel il aurait été blessé.

C’est dans cette même ville qu’a été retrouvé ce lundi matin un sac contenant plusieurs engins explosifs. Deux passants, alertés par des fils et un tuyau sortant de ce sac abandonné à l’extérieur de la gare, avaient averti les forces de l’ordre. Les démineurs avaient immédiatement été dépêchés sur place.

L’un des engins a explosé alors qu’un robot tentait de les désactiver, mais aucune victime n’est à déplorer, a fait savoir le maire de cette localité. Selon le Washington Post, une perquisition serait en cours dans un quartier d’Elizabeth, où résideraient des membres de la famille du suspect.

D’après le département de Sécurité intérieure, un lien existerait entre les engins retrouvés dans le New Jersey et ceux de New York. Selon les premiers éléments livrés par les médias américains, c’est suite aux interrogatoires de cinq personnes arrêtées dimanche soir, dans un véhicule sur une autoroute du sud de New York, que le nom d’Ahmad Khan Rahami aurait été dévoilé. Certains médias américains n’hésitent pas à parler de l’existence d’une cellule terroriste, une hypothèse qui n’a pas encore été évoquée par les autorités américaines.

Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a décidé de renforcer le dispositif de sécurité. 1000 policiers supplémentaires ont été dépêchés dans la ville où débute ce lundi l’Assemblée Générale de l’ONU.

Barack Obama a déclaré qu’aucun lien n’avait été établi entre ces attaques et celle au couteau dans un centre commercial du Minnesota, samedi 17 septembre, revendiquée hier par l’organisation Etat islamique.

Source:  RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge