Etats-Unis: Obama condamne le meurtre des trois étudiants musulmans

Le président Barack ObamaRFI: Le meurtre de trois étudiants américains musulmans mardi à Chapel Hill en Caroline du Nord, par un tireur se disant athée et ennemi de toutes les religions, continue de provoquer des remous aux Etats-Unis. Le président Obama est intervenu vendredi pour condamner un acte brutal et atroce.

Barack Obama, qui avait été critiqué par le président turc Recep Tayyip Erdogan pour son silence sur l’affaire, a, dans un communiqué, déclaré que personne ne devrait jamais être pris pour cible en raison de ce qu’il est, de son apparence ou de sa croyance. Le triple meurtre a provoqué une vive émotion chez les Américains musulmans. Plus d’un millier, dont certains venus d’autres Etats que celui de la Caroline du Nord, ont assisté aux obsèques des jeunes gens jeudi 12 février. Ils ne croient pas, comme l’affirme l’épouse du tireur, Craig Stephen Hicks, que le motif du triple meurtre soit une dispute concernant une place de parking. La majorité pense que c’est à cause de leur religion que les étudiants ont été abattus.

Arsalan Iftikhar, un avocat pour les droits civiques, estime qu’il y a eu deux poids deux mesures dans le traitement de cette affaire par les médias et le gouvernement : « Si un musulman avait exécuté trois étudiants blancs et qu’on avait dit que c’était à cause d’une place de parking, la plupart des Américains auraient cru à une blague ». Il s’est donc félicité que Barack Obama ait ordonné au FBI d’ouvrir une enquête pour déterminer s’il s’agit d’un crime de haine. Dans ce cas, Hicks, 46 ans, qui s’est volontairement rendu à la police locale, serait jugé par un tribunal fédéral.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge