Etats-Unis: Obama et la révolution du congé de maternité rémunéré

président américainLa semaine s’ouvre aux Etats-Unis avec de nombreuses spéculations sur le discours sur  l’état de l’Union, que Barack Obama doit prononcer dans la nuit de mardi à mercredi. La Maison Blanche a déjà dévoilé certains thèmes qui seront abordés par le président dans ce traditionnel exercice, qui ouvre l’année politique. Et parmi ces annonces, une mesure révolutionnaire dans un pays aussi libéral que les Etats-Unis : un congé de maternité rémunéré.

L’annonce fait déjà débat. Six semaines de congé de maternité payées, c’est difficilement imaginable. Aux Etats-Unis, sur une population active de 144 millions de personnes, un tiers ne bénéficient d’aucun congé de maladie ou de maternité. Cet avantage est négociable dans chaque entreprise.

Difficile d’arrêter de travailler lorsqu’on a un enfant, un mois sans salaire peut signifier la banqueroute. Or, contrairement à ce que pensent de nombreux conservateurs, le congé de maternité n’est pas contre-productif, les mères de famille restent actives, l’entreprise bénéficie de leur expérience. Une étude réalisée en Californie le montre. La Californie, premier Etat, en 2002, à avoir généralisé les congés de maternité, le New Jersey et le Rhodes Island ont suivi cet exemple.

La proposition de Barack Obama concerne les fonctionnaires, le président ne peut légiférer pour le secteur privé. Mais même pour une mesure à minima, il faut négocier avec le Congrès. L’équipe Obama, depuis plusieurs jours, fait de la pédagogie, et propose des augmentations d’impôts pour les plus riches, afin de financer cette mesure, considérée comme révolutionnaire.

Source : RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge